Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Brevets : Yahoo veut mettre des publicités dans les ebooks

Clément Solym - 10.04.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - publicité - Yahoo - livres numériques


La firme Yahoo! est dans une situation délicate, avec l'obligation ferme, explique-t-on à coups de communication bien lourde, de licencier 2000 salariés. C'est que le nouveau boss, Scott Thompson a décidé de dégraisser son mammouth, en profondeur. Sachant que de l'autre côté, Facebook a décidé de porter plainte pour violation de brevet, la société vit des heures un peu désagréables.

 

Mais on continue de réfléchir à l'avenir, et pour cause. Yahoo vient d'annoncer qu'on étudiait, en interne, des solutions pour introduire de la publicité dans les livres numériques, pour faire grossir un brin les revenus de la firme. Deux demandes de brevet ont été déposées et validées, que l'on commente comme étant « loin d'être optimales » à ce jour. 

 

Néanmoins, les brevets, (à consulter à cette adresse) montrent qu'une grande variété de tarifications est possible, et que les contenus publicitaires pourraient être adaptés en fonction du type de livre, d'un chapitre, ou même d'une phrase, voire d'un seul mot de la page.

 

Une page, un chapitre, voire un mot...

 

C'est en fin de semaine passée que l'US Patent and Trademark Office a accepté la demande de brevets, avec un objectif : introduire différents niveaux de promotion, avec un potentiel pour les annonceurs et surtout, un côté distrayant pour le lecteur lui-même, permettant une remise sur le prix de vente du livre numérique. 

 

Techniquement, on parle de liens commerciaux assez classiques, sous la forme d'hyperliens, mais également de contenus dynamiques. L'autre approche passerait par une forme connue outre-Atlantique, comme celle du billet sponsorisé. On pourrait alors retrouver un message du type ‘Ce chapitre vous est présenté par la boucherie Sanzot'. Sic. 

 

Plus l'annonce serait visible, plus la remise pour le client sur le prix de vente au détail serait importante, bien évidemment. Mais Yahoo avec son brevet va aller plus loin : il s'agit de découvrir des annonces en fonction de l'humeur du lecteur et de ses émotions, au moment de la lecture - toujours avec une approche sémantique du texte. Nous n'en sommes pas encore à tenter de lire dans le cerveau du lecteur pour lui proposer une publicité la plus contextualisée possible. 

 

Ainsi, dans le cadre d'un passage très amoureux, les publicités pourraient vendre des fleurs, ou des mouchoirs, éventuellement. À l'inverse, une séquence où un garçon se désaltérerait d'une boisson gazeuse permettrait de placer un petit message pour se faire livrer une marque précise de boisson gazeuse. 

 

Pour l'heure, faut-il le souligner, les seules publicités que l'on trouve, sont sur les lecteurs ebook eux-mêmes. Amazon et Kobo ont signé des accords qui affichent des publicités lorsque l'appareil de lecture est en veille. Or, cette solution ne permet pour le moment que d'opérer une remise sur le prix de vente de l'appareil de lecture, et pas du tout sur les contenus. Difficile de savoir si ce sera là une solution pérenne....

 

Et Yahoo, qui vient de voir validées ses demandes de brevets, n'a pas encore d'applications concrètes à proposer. Mais une pareille technologie, qui est en cours de réflexion depuis un bon moment, serait l'une des solutions nouvelles pour trouver un modèle économique alternatif aux éditeurs - autant qu'aux auteurs indépendants. Et c'est probablement vers eux que se tournera ce marché, à la manière des publicités contextuelles que Google offre pour les sites internet, par le biais de son service Ad Sense. 

 

Reste que ce n'est pas la première fois que la firme tente d'introduire des publicités dans les fichiers : en janvier 2009, la firme avait mis un terme à son programme Ads for Adobe PDF, qui avait été lancé 18 mois plus tôt. Par ce système, il était possible d'introduire des publicités dans les fichiers PDF créés - et des éditeurs comme O'Reilly ou IDG avaient régulièrement recours à cette méthode. (voir notre actualitté)