Canada : Amazon critiqué pour la vente d'un livre attribué à un tueur en série

Julie Torterolo - 16.11.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - A MAD World Order - Paul Bernado


Depuis le début du mois de novembre, Amazon se retrouve au cœur d’une polémique au Canada : le géant avait en effet mis à la vente sur sa plateforme un ebook baptisé A MAD World Order, œuvre qui serait le fruit du tueur en série, Paul Bernardo. Après de vives réactions des familles des victimes et des internautes, Amazon aurait fait le choix de retirer, hier, le livre, désormais introuvable sur la plateforme. 

 

 

 

« Je suis dégoûté par ce livre et par Amazon » ou encore « Je ne traiterais jamais avec une entreprise qui accepte de travailler avec Paul Bernardo », pouvait-on lire en fin de semaine dernière, sur la page Amazon consacrée à l’ebook A MAD World Order. Le livre signé du nom de Paul Bernardo — connu pour le viol et le meurtre de deux adolescentes et avoir admis le viol de 14 autres femmes dans les années 1990 — contient un « contenu très violent dont le scénario tourne autour d’un complot planétaire du gouvernement russe et d’un projet d’attaque terroriste d’Al-Qaïda aux États-Unis », explique La Presse Canadienne. 

 

Or, le pavé de 631 pages était disponible encore ce samedi pour 7,77 $ sur Amazon. La Presse Canadienne avait alors tenté de contacter l’avocat du criminel, Tony Bryant, ainsi qu’Amazon, en vain. Tony Bryant avait cependant écrit dans un mail à Global News « on m’a informé que M. Bernardo a écrit un livre », sans préciser néanmoins si ledit livre était bien de son client. Aucun média n'est d'ailleurs toujours en mesure de confirmer la paternité du roman. 

 

« Le géant de la vente en ligne Amazon a le devoir éthique et moral de retirer de son site un livre numérique écrit et publié à compte d’auteur par le meurtrier Paul Bernardo », avait néanmoins immédiatement réagi Tim Danson, avocat des victimes, auprès de La Presse Canadienne. Il a affirmé vouloir poursuivre Amazon pour avoir « donné de la visibilité à un sadique sexuel et à un psychopathe », soutenant que la société avait certainement d’autres moyens de faire de l’argent. Ce dernier a également souligné qu'il pourrait utiliser l’œuvre à l’encontre de la demande de libération conditionnelle prématurée faite par Paul Bernardo en juillet dernier. 

 

De son côté, le Service correctionnel du Canada a précisé que les crimes commis « spécifiquement » par Paul Bernardo n’étaient pas le sujet du roman. Ils ne peuvent cependant donner une explication sur la manière dont le détenu, qui n’a normalement pas accès à internet, aurait réussi à faire éditer son livre. 

 

Toujours est-il que le livre signé Paul Bernardo — qui purge actuellement une peine d’emprisonnement à perpétuité pour les meurtres de deux adolescentes ontariennes, Leslie Mahaffy et Kristen French — n’est désormais plus disponible sur la plateforme Amazon, qui ne s’est toujours pas manifestée à ce sujet.