Canal + s'empare du registre ReLIRE et des oeuvres indisponibles

Clément Solym - 28.06.2013

Lecture numérique - Législation - registre ReLRE - numérisation - oeuvres indisponibles


On attendait que les médias grand public prêtent plus d'intérêt à la loi du 1er mars 2012 relative à l'exploitation numérique des livres indisponibles. Cette législation, qui fait amplement débat, est aujourd'hui connue au travers du registre ReLIRE, qui héberge la base de données où auteurs et éditeurs peuvent trouver la liste des livres qui doivent être numérisés.

 

Initialement diffusé sur Direct 8, le reportage présente l'exemple de l'écrivain Joseph Joffo qui s'inquiète de ce que ses oeuvres puissent être numérisées, sans qu'on lui ait demandé la permission de le faire.

 

C'est là tout l'enjeu du projet présenté comme patrimonial. 

 

Pour le service du livre et de la lecture au ministère de la Culture, tout l'enjeu est d'expliquer qu'il fallait un champ d'action législatif, pour numériser en masse. Tout en respectant le droit d'auteur, puisque les créateurs peuvent toujours s'opposer à la numérisation de leur livre. À condition d'être informés que le livre doit être numérisé, et plus encore, de savoir que le projet existe. 

 

À ce jour, nombre d'auteurs et d'éditeurs ignorent encore l'existence de ce registre et son fonctionnement... Un défaut de publicité autour du projet ?

 

Le reportage commence à 2 minutes 50.

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo