Carrefour met fin à l'offre Nolim, mise en place avec Bookeen

Antoine Oury - 24.01.2018

Lecture numérique - Acteurs numériques - Carrefour Nolim - Nolim Bookeen - Carrefour livres numériques


Sous la houlette d'Alexandre Bompard, le groupe Carrefour a annoncé un plan de départs volontaires de 2400 personnes ainsi qu'une restructuration globale des activités. Parmi elles, la vente de livres numériques et d'appareils de lecture sous la marque Nolim, mise en place avec la société française Bookeen depuis 2013.


Bookeen
La dernière liseuse Nolim vendue chez Carrefour (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Deux appareils de lecture, les Nolimbook et Nolimbook+, avaient fait leur apparition fin 2013 dans les rayons du géant de la distribution Carrefour. Ces liseuses accompagnaient alors l'irruption de l'enseigne dans le marché de la culture numérique, avec l'ouverture d'une librairie et d'une vidéothèque numériques. Il ne s'agit pas du premier essai de Carrefour, cela dit, qui avait ouvert dès 2010 une librairie avec Numilog.

Alexandre Bompard, PDG de Carrefour depuis quelques mois, vient de mettre fin à l'aventure du livre numérique chez Carrefour. Celui qui avait participé à l'émergence d'une offre solide à la Fnac, avec Kobo, a décidé de cesser un certain nombre de projets dans lesquels Carrefour était engagé, dont le service de VoD et de livres numériques demarré en 2013.

En août 2017, quelques semaines après l'arrivée d'Alexandre Bompard à la tête de Carrefour, Michaël Dahan, PDG et cofondateur de la société Bookeen, restait pourtant optimiste : « Il y a un véritable investissement de la part de Carrefour, qui croit à ce segment et qui a enregistré des hausses des ventes de livres numériques. Ce Nolim reste une exclusivité Carrefour — les équipes ont d'ailleurs donné leurs avis sur l'appareil — dans un grand nombre de pays, à l'exception de ceux où l'enseigne n'est pas présente », nous expliquait-il.
 

Le livre numérique semble saturer, mais l'autoédition
démontre le contraire (Bookeen)


Pour Bookeen, société française spécialisée dans le livre et la lecture numériques, le Nolim représentait une occasion de conquérir un nouveau public, pas forcément technophile. À cette fin, la société avait créé en 2017 une nouvelle liseuse, avec couverture intégrée, à l'usage simplifié au maximum. Ni le service Nolim ni la société Bookeen n'ont pu être joints pour apporter des précisions.
 

Toutefois, depuis octobre 2017, Bookeen a lancé la SAGA, autrement dit, le même modèle que la liseuse Nolim, mais sous la marque du fabricant français. L’appareil ne disparaît donc pas en soi, juste le service de Carrefour.


Toute la question reste désormais de savoir si Alexandre Bompard tentera une alliance avec son ancienne société Fnac-Darty autour de la lecture numérique. 


Commentaires

C'est bien dommage, car c'était l'opportunité de voir et manipuler l'objet en magasin...



même s'il fallait pas mal tanner le personnel de Carrefour pour y arriver raspberry
No Carrefour pour Nolim. La preuve que la liseuse n'a pas super bien marché en supermarché? Lecteurs, revenez dans les librairies!!
Désolé, mais.....quel con. Avec un probable partenariat Fnac/Darty, il aurait pu développer la liseuse non seulement chez Carrefour mais aussi en partenariat chez Fnac/Darty. Et développer, booster les ventes.

Ah. Oui. C'est le grand patron qui a fait HEC je crois ?

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.