Carte à lire : quand papier et ebooks ne font qu’un 

Julie Torterolo - 24.11.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Carte à Lire - L'Apprimerie - ebook


Depuis deux ans maintenant, la maison d’édition, spécialisée dans la création numérique interactive, l’Apprimerie a lancé Carte à Lire. Avec pour slogan « les ebooks interactifs à lire et à offrir », la société propose des cartes imprimées, traditionnels présents pour les fêtes, dotées d’une originalité : un code permet d’aller télécharger l'œuvre offerte. 

 

 

 

Les cartes n’accompagnent pas le cadeau, mais sont le cadeau. Un moyen innovant de matérialiser puis d’offrir un ebook, « un cadeau à la fois innovant et personnalisé », décrit Carte à Lire.

 

« De la même manière qu’un livre papier, la carte présente la couverture sur la première face et un résumé sur la quatrième. À l’intérieur droit, un espace blanc est laissé afin de proposer à l’acheteur d’écrire un mot s’il souhaite offrir le livre, ou pour une dédicace. À gauche, un code permet au lecteur de télécharger l’ouvrage en se connectant sur le site Carte à Lire », explique la maison à ActuaLitté. 

 

14 ebooks « sonorisés, illustrés et enrichis par des interactions » sont ainsi proposés à l’achat : on retrouve par exemple 2 classiques de la littérature « enrichis » — Voyage au centre de la Terre de Jules Verne et Le Horla de Guy de Maupassant —, ainsi que des ouvrages provenant de l’Apprimerie et de différentes maisons d’édition comme La souris qui raconte, L’Élan vert ou encore Akela édition. 

 

illustration tirée de la page facebook Carte à Lire

 

 

Tous les livres numériques interactifs ont un dénominateur commun : la personnalisation. Ainsi, le lecteur peut choisir la langue qu’il souhaite ainsi que la police d’écriture, permettant notamment « d’utiliser une police typographique adaptée aux problèmes de dyslexie ». « Des parents peuvent avoir plusieurs enfants, dont un qui souffre de dyslexie. Avec cette option, cela permet aux frères et sœurs de se prêter le livre et donne un accès à tous à la littérature », nous explique Carte à Lire. 

 

Afin « que le plaisir de lire et d’offrir reste intact en numérique » et ainsi réduire la frontière livre numérique et livre papier, les cartes sont disponibles dans plusieurs librairies parisiennes. On les retrouve par exemple à la Petite Boucherie, Le dragon savant, la Sardine à Lire ou encore à la Gaîté Lyrique. Un moyen de profiter des conseils de son libraire, même pour du numérique, souligne Carte à Lire. 

 

Pour l'instant tous vendus entre 4,99 € et 7, 99 €, d'autres œuvres sont prévues pour les mois à venir dont un ebook jeunesse, Le lapin bricoleur, écrit par Michael Leblond, illustré par Stéphane Kiehl et édité par les éditions e-Toiles, qui paraîtra jeudi prochain. 

 
Il suffit parfois d'un cygne

★ Les matins des beaux titres ★Dans cette histoire d'amitié, Balthazar et Colombe se rencontrent, se découvrent, tissent un duvet de douceur, qui saura, peut-être, repousser les oiseaux de malheur. "Il suffit parfois d'un cygne", #ebook interactif d'Émilie Chazerand et Nicolas Gouny illustration,  éditions La Souris Qui Raconte.Accessible aux personnes #dyslexiques, grâce à une police spécifique.Sur Carte à Lire.com : https://cartealire.com/product/il-suffit-parfois-d-un-cygne

Posté par Carte à Lire sur jeudi 12 novembre 2015