medias

Catalogues, autopublication et objets connectés : l'avenir du livre audio en France

Auteur invité - 24.03.2020

Lecture numérique - Audiolivre - livre audio France - catalogue indépendant auteurs - France audiolecture


La France connaît aujourd’hui un « boom » du livre audio. Selon le SNE, sa part de marché aurait augmenté de 50 % en un an. 18 % des lecteurs lisent déjà en audio et 14 % commencent à s’y intéresser. L’audio amène avec lui une nouvelle pratique de lecture. Ce qui nécessite une attention particulière pour l’innover et le développer.  


kaboompics CC 0

 
La littérature et le divertissement français regorgent encore de titres non exploités en audio, ce constat est simple. De nombreux acteurs sont présents sur la scène du livre audio. On peut faire la distinction entre les revendeurs/producteurs (comme Audible, Kobo, Audiolib), les éditeurs (tels que Gallimard, Actes Sud) ou encore les regroupements d’éditeurs (ce qu’est Lizzie du groupe Editis). 

Pour tous, l’objectif principal est l’enrichissement des catalogues. Pauline de Clerck, responsable communication d’Audible France, nous affirme que « l’enjeu principal du secteur pour les mois et les années à venir est l’enrichissement du catalogue — et donc l’accélération des rythmes de production ». En soi, il faut trouver les moyens de répondre aux attentes, et même de les devancer en innovant. 

C’est dans cette idée que Kobo propose des Kobo Originals. Une collection de livres audio qui mêle « une voix principale, celle de l’auteur, des voix off et un environnement ambiant sonore ». Ce format original, conçu pour être immersif, crée donc une expérience de « lecture 3.0 ».

Antoni Fournier, auteur d’une thèse professionnelle Le développement du livre audio, la révolution de l’édition ?, note une différence entre ce format original (qui se rapproche du podcast) et le format classique (un livre préalablement publié au format papier repris en audio). Une frontière poreuse qui est toutefois de plus en plus utilisée aujourd’hui pour rendre le livre audio attractif. 
 

Un marché en pleine expansion


S’il veut attirer les lecteurs, le secteur du livre audio doit innover. Après avoir proposé un service d’abonnement, il voit désormais plus large en matière de cibles et de technologies. 

Des partenariats avec des acteurs extérieurs à l’industrie du livre ont été mis en place. Lizzie s’est associée au groupe Canal+. La filiale d’Editis vient d’intégrer son catalogue de livre audio à certaines offres d’abonnements Canal+. Ainsi, chaque mois, toute personne abonnée peut profiter d’un livre audio en toute gratuité. La maison Michel Lafon s’est quant à elle rapprochée de France Inter en co-éditant quatre albums jeunesse tirés du podcast « Une histoire et Oli ».

Une série audio, destinée aux 5-7 ans, qui s’apparente à l’histoire du soir. Le fait de choisir une radio comme média est intéressant puisque « le public est déjà présent ». La radio représente encore en moyenne 60 % de l’écoute audio alors que le format podcast ou livre audio représente entre 7 et 10 %. 

D’autres innovations sont en cours de réflexion. Kobo (libraire de numérique exclusivement) propose désormais un nouveau service, Writing Life, permettant de s’auto-publier en version audio. Et Spotify s’inspire de l’effet Netflix en sérialisant le livre audio avec sa création originale L’Employé, un mélange de podcast, livre audio et sérialité. 
 

Objets connectés, le futur du livre audio ?


Les objets connectés sont au cœur des réflexions actuelles. Une étude menée par Audible et Opinéa en mars 2019 montre que 9 % des Français écoutent désormais leurs contenus audio sur des objets connectés (montre et enceinte). En Italie, où le marché de l’audio est très présent avec 1,6 million de lecteurs, l’utilisation des enceintes connectées se développe.

Alors que le smartphone reste le support d’écoute principal, suivi par les tablettes et ordinateurs portables, 31 % des lecteurs de livres audio écoutent leurs livres sur des enceintes connectées. 

Cependant, pour mener à bien ce développement, il est nécessaire de réfléchir au format du livre audio. Comme l’indique Antoni Fournier, les formats acceptés par les objets connectés sont aujourd’hui limités. Ce qui nécessite des réflexions et innovations autour de leur complémentarité avec enceintes et montres connectées, par exemple.

par Camille Capron


Article réalisé et publié dans le cadre des travaux menés avec les élèves du Master 2  Commercialisation du livre Formation Initiale de l’université de Villetaneuse — Paris 13, spécialité Commercialisation du livre. Les étudiants sont invités à écrire sur un sujet lié au monde de l'édition, suivant des consignes de rédaction journalistique.  


Commentaires
Merci pour cet article très complet. Je n'ai pas trouvé la thèse dont parle l'article. Est-elle consultable et si oui où ? Étudiante en Métiers du livre, cela m'intéresse fortement. Merci d'avance.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.