Ce robot-Rimbaud écrit des poèmes, inspiré par une image

Antoine Oury - 26.10.2018

Lecture numérique - Usages - robot poeme - robot poete - intelligence artificielle poesie


Comme d'autres sociétés œuvrant dans les technologies de pointe, Microsoft mène des recherches soutenues sur les capacités de l'intelligence artificielle vis-à-vis de la création. La filiale asiatique de Microsoft Research a ainsi travaillé à l'élaboration et au perfectionnement d'une IA capable de rédiger des poèmes correspondant à une image qui lui est présentée.


Robot Man
(photo d'illustration, photographymontreal, domaine public)


 

Les chercheurs Bei Liu et Jianlong Fu de Microsoft Research Asia, avec leurs collègues, présenteront lors de la conférence 2018 de l'Association for Computing Machinery’s Multimedia à Séoul, en Corée du Sud, les résultats de leurs expérimentations autour d'une intelligence artificielle capable de prendre en main une création poétique automatique.

 

Pour faire simple, il s'agit de parvenir à générer un langage poétique en réponse à des informations présentées sous forme d'image. Le défi est double : d'abord, il faut que l'intelligence artificielle puisse « voir » l'image. La recherche en la matière est déjà bien avancée, pour que les machines puissent décrire les éléments visuels et ainsi faciliter leur indexation et recherche.

 

Ensuite, la machine doit franchir un certain fossé : composer un texte qui ne soit pas descriptif, mais poétique. Le réaliser à partir d'une suggestion de thèmes s'avère complexe, mais amplement réalisable par les intelligences artificielles actuelles, mais, à partir d'une image, on parle là de prospection.

 

Au vu de ces difficultés, les chercheurs ont laissé la machine composer en vers libre, pour éviter des contraintes trop importantes comme la métrique et les rimes. 

 

Comme d'habitude avec les machines, il a fallu tout apprendre à l'intelligence artificielle : les chercheurs ont donc associé des images et des descriptions poétiques à travers un large corpus désigné sous le titre « MultiM-Poem ». Des interventions humaines ont émaillé le processus, pour « récompenser » et « critiquer » des associations peu pertinentes, par exemple. Autrement dit, la machine est loin d'être autonome, dans les premières étapes.

 

« Il est important de souligner que nous n’avons pas défini ce qu'est la poésie, qui est difficile à cerner », a déclaré Bei Liu. « Nous avons essayé de faire en sorte que la machine apprenne à la fois de poèmes et de textes non-poétiques, afin de pouvoir distinguer si les phrases générées correspondaient ou non à un style poétique », précise la chercheuse.

 

Les résultats sont encourageants, mais encore loin de ce qu'un être humain peut créer, évidemment. Mais Bei Liu a un texte favori, correspondant à l'image ci-dessous :

 

 
The sun is shining
The wind moves
Naked trees
You dance

Soit :
 

Le soleil brille
Le vent remue
Les arbres nus
Tu danses


L'objectif de ces recherches n'est pas de remplacer les poètes, précise sérieusement l'équipe, mais de pouvoir, à terme, mettre à profit les apports de l'intelligence artificielle pour prendre en charge des taches redondantes de métiers créatifs.
 

Quand le livre croise l'algorithme : Tamis,
la révolution des métadonnées


L'équipe de Microsoft Research Asia a publié ses travaux sur GitHub, pour ceux qui souhaitent poursuivre les recherches.
 

L'intelligence artificielle au service du livre et de la lecture




Commentaires

Des poèmes modernes, oui.

On l’attend de pied ferme pour des alexandrins, sonnets, etc... grin
C'est suffisant pour gagner le concours RATP.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.