Ce stylo-scanner peut prélever n'importe quelle couleur pour écrire avec

Antoine Oury - 03.08.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - Cronzy Pen - stylo scan couleurs - stylo couleurs Indiegogo


Le stylo 4 couleurs est devenu un élément crucial de notre culture écrite, mais The Cronzy Pen promet bien mieux, avec un stylo 16 millions couleurs... Ce stylo, présenté à travers un projet Indiegogo, peut scanner n'importe quelle couleur pour la reproduire ensuite avec une encre spéciale : cet étonnant outil est par ailleurs doté de plusieurs mines, pour s'adapter à différents types de travaux calligraphiques.

 

 

 

Présenté dans le cadre d'un projet de financement participatif sur Indiegogo, The Cronzy Pen a de quoi retenir l'attention : ce stylo banal en apparence est équipé d'un scanner à une extrémité, capable d'analyser et d'identifier environ 16 millions de couleurs — il y en aura forcément une assortie à vos yeux. Les informations du scan sont transmises à une application liée au Cronzy Pen, et compatible avec les systèmes iOS, Android et Windows Phone.

 

Mais ce n'est évidemment pas tout : une fois la couleur analysée, le Cronzy Pen est capable de la reproduire pour permettre à l'utilisateur d'écrire avec. La cartouche d'encre contenue dans le stylo est proche de celles des imprimantes domestiques, avec les couleurs CMJN (cyan, magenta, jaune, noir) nécessaires à la technique de la quadrichromie.

 

Avec son système de valves électromécanique, le Cronzy Pen détermine le mélange nécessaire et reproduit la couleur choisie par l'utilisateur, après un scan ou directement dans l'application liée.

 

 

 

Pour l'alimentation, le Cronzy Pen est doté d'une batterie LiPo, rechargeable sur le secteur. Et il est fourni avec différentes mines pour l'écriture et le dessin.

 

 

L'équipe à l'origine du Cronzy Pen travaille sur le projet depuis 2014, et la campagne Indiegogo permettra de lancer l'étape supérieure au prototype. 

 

Un autre outil à base de reconnaissance de couleurs avait récemment attiré l'attention : Spector permettait de scanner et d'enregistrer n'importe quelle couleur, mais faisait aussi office de « Shazam de la typographie » en identifiant les polices de caractères.