medias

Ces baby boomers qui adoptent des lecteurs ebook

- 27.05.2012

Lecture numérique - Usages - baby boomers - lecture numérique - ebooks


On s'en étonnerait, mais finalement à tort : la croissance des lecteurs ebook, les appareils avec un écran noir et blanc, est particulièrement forte chez les personnes plus âgées. C'est que la relation avec la technologie s'étiole avec le temps, certes, et que l'on s'inscrit rarement sur Facebook à 70 ans. Mais l'on continue de lire, évidemment.

 

La lecture numérique, c'est avant tout une solution pour que les caractères trop difficiles à déchiffrer dans une édition de poche, puissent devenir plus gros et plus visibles.


Serge Guérin, président du MOTif, avait, dans le cadre de projets pour la région Île-de-France, expliqué à ActuaLitté que cet engouement était d'ailleurs porteur de sens. « Cela montre que les seniors ne se situent pas hors de la modernité. Ils sont assez technophiles dès lors qu'ils en voient les avantages. Face aux technologies de communication, la fracture est - comme souvent- plus sociale et culturelle que générationnelle. » (voir notre actualitte)


Us old geezers haz de iPad, and you young kids don't...


 

Deux récentes études, menées par Bowker et OnePoll, ont montré que l'augmentation des adoptions était forte chez les 45-55 ans, avec plus d'un quart d'entre eux qui étaient équipés, et un cinquième des plus de 55 ans. Pour OnePoll, l'adoption d'un lecteur ebook était plus constatée chez les plus de 55 que chez les 18/24 ans, moins susceptibles de posséder un lecteur ebook. 

 

Or, d'un côté, nous avons donc les baby-boomers, avec une personnalité tournée vers la découverte, et un certain attrait pour la technologie. Et de l'autre, des personnes âgées qui ont gardé leur grande consommation de livres. De ce oint de vue, il faut reconnaître que les appareils disposent d'un maximum de confort - résolution, taille de la police modifiable, et boutique, intégrée - qui répondent à plusieurs problématiques. (via Guardian)

 

Serge Guérin concluait : « La grande différence avec les générations plus jeunes tient au fait que les seniors privilégient les usages, se centrent sur des axes qui leur paraissent utiles directement. Ils se situent moins dans la recherche de nouveautés, dans le survol des applications au profit d'une utilisation assez rationnelle et directement inscrite dans des pratiques quotidiennes. »

 

Avec une seule nuance toutefois : aucun lecteur ebook n'est encore capable de créer un lien social - et les applications de partages tournées autour de la lecture, comme Kobo Pulse ne sont à ce titre que des palliatifs. Car encore faut-il disposer d'un compte sur l'un des réseaux sociaux. Et accepter de leur donner le nom de réseau ‘social‘.