Ces motifs qui font que les lecteurs préfèrent le papier au numérique

Julien Helmlinger - 07.10.2014

Lecture numérique - Usages - Papier et numérique - Formats du livre - Fat Brain


Nous voilà en l'an 7, après Kindle, et les prémices moins populaires de la lecture numérique semblent loin derrière nous. Pourtant, d'après les statistiques, l'attrait pour l'ebook ne serait pas encore en mesure de rivaliser avec les charmes du bon vieux livre imprimé. La croissance du marché dématérialisé a commencé à ralentir, et l'équipe du site web FatBrain a alors tenté de mettre en lumière le phénomène en questionnant ses usagers.

 

The old wisdom

CC by 2.0 par Samuel John 

 

Sur le marché du livre, la part belle revient toujours au papier contre l'encre électronique. Lancée depuis 2008 au Royaume-Uni, la plateforme FatBrain commercialise et rachète des bouquins, neufs comme d'occasion. Et celle-ci vient de sonder un millier de ses usagers.

 

Il en résulte une infographie, à parcourir ci-dessous, qui nous apprend que les membres de cette communauté de lecteurs restent sensibles aux charmes du papier pour plusieurs raisons. 

 

La première concerne les sensations qu'aucune application ne saura remplacer (65 %), suivie par les facilités d'apprentissage (61 %), l'argument du partage (58 %), ou encore celui de l'apparence de l'objet parfois artistique (53 %).

 

L'on pourrait encore citer la possibilité de revente (45 %), l'intérêt de s'en faire une collection et habiller ses étagères (44 %), d'en faire cadeau (44 %). D'autres répondants ont cité le fait que le livre papier leur donnait l'occasion de se promener en librairies.

 

On trouve 11 % de sondés accros à l'odeur des livres et 9 % qui argueront qu'on peut paraître plus intelligent avec un bouquin pour accessoire sur les photos...

 

 

(via ElectricLit)