Chine : Tencent lève 1,1 milliard $ pour son service de livres sur internet

Clément Solym - 02.11.2017

Lecture numérique - Acteurs numériques - Chine lecture numérique - internet lecture livres - levée fonds chine


Le monstre chinois de l’internet, Tencent, a trouvé la coquette somme de 1,1 milliard $ pour son entrée à la Bourse de Hong Kong. China Literature, le pendant chinois de la structure Kindle d’Amazon, dispose d’un catalogue nettement supérieur, avec 9,6 millions de titres, et près de 6,4 millions d’auteurs. 

 

Chinese Calligraphy
Jack Zalium, CC BY ND 2.0

 

Tencent se présente volontiers comme la porte d’entrée, pour les sociétés occidentales, vers le marché chinois, particulièrement fermé. Dernièrement, l’entreprise a décidé d’ouvrir ses solutions publicitaires aux spécialistes du marketing des États-Unis : une première qui permet d’envahir un marché encore en construction.

 

Mais l’actuelle force de la marque, c’est l’entrée en bourse de la branche livre numérique Tencent Literature. Cette plateforme de lecture en ligne comptait, fin 2016, près de 2,5 millions d’utilisateurs abonnés et payants. 

 

Plus connue sous le nom de China Literature, l’entreprise est détenue à 65 % par Tencent, et vient de parvenir à lever 1,1 milliard $, avec une certaine aisance. De quoi conforter Tencente dans son plan stratégique de déploiement d’une offre musicale. On parle d’une seconde levée de fonds d’un montant au moins égal, pour l’année prochaine...

 

L’investissement réalisé pour China Literature n’était cependant pas une simple bagatelle : en 2014, Tencent reprenait pour 730 millions $ China Literature à Cloudary Corp., détenu alors par Shanda Interactive Entertainment Ltd, indique l'agence Reuters.

 

Chine : un marché de l'ebook florissant,
même si un livre sur cinq n’est pas chinois

 

Opérateur de l’application QQ Reading, Tencent Literature va donc commencer avec une valorisation supérieure à 6 milliards $ à compter du 8 novembre, date à laquelle les actions seront commercialisées. Or, à ce jour, l’activité de Tencent déborde largement la littérature et la lecture en ligne : ses structures vont du covoiturage aux réeaux sociaux, en passant par le divertissement. 

 

Chine : Tuewen, géant de la littérature internet,
fusion de Tencent et Shanda

 

Il s’agit d’ailleurs de la deuxième plus grosse entreprise technologique de Chine, qui s’est fait un nom avec WeChat, au début application de messagerie, devenue depuis un portail pour shopping, banque, jeux et divertissement...