Comixology lance ses offres d'abonnement et lots découverte

- 02.07.2013

Lecture numérique - Usages - plate-forme - distribution numérique - manga


Moins de quinze jours après la version francophone de son appli, Comixology décline de nouveaux types d'offres : l'abonnement et l'achat par pack. En place sur le site web du distributeur, ces options d'achat ne sont pour l'heure pas possibles sur les applications. Mais pas d'inquiétude puisque la synchronisation des appareils permet de retrouver ses abonnements et lots dans sa bibliothèque mobile après transaction en ligne. Ces formules si elles ne sont pas nouvelles ont l'avantage de se prêter au rythme de parution des comics. Le service d'abonnement profite du format des séries à long terme et à périodicité courte. Ainsi, la souscription évitera désormais de rater un numéro à sa sortie.

 

 

En soi, ce service ne fait que reprendre les pratiques traditionnelles de la presse papier en sachant que la procédure d'achat était déjà rapide. Concernant les sélections groupées, le distributeur reprend un des fers de lance de la stratégie d'Amazon. Comixology a rassemblé des lots de découvertes selon deux possibilités : une sélection éditeurs autour de plusieurs numéros 1 d'une même maison, soit une suite de numéros d'une même série. Selon la durée des titres, l'offre couvre un premier arc narratif ou le regroupement de quelques formats reliés.

 

Si les lecteurs français de comics plébiscitent les versions anglaises, ces deux nouvelles offres possèdent des avantages à comparer aux spécificités du marché européen : le manga et la bulle franco-belge. Contacté par ActuaLitté, Alexandre De Lima Castanheira, responsable du développement pour Comixology Europe indique que « l'abonnement n'est pas adapté à la BD », en raison des délais d'un an entre chaque album, et l'absence de pré-publication. En revanche, la formule « a un vrai potentiel pour le manga avec des sorties tous les deux mois », précise-t-il. Et en la matière, la récente collaboration avec des poids lourds du secteur comme Delcourt et Glénat offre de sérieuses chances d'aboutir

 

Côté packs découvertes et compilations, le responsable constate que cela « se prête bien » au catalogue issu des nouveaux partenariats. Restent « des considérations légales » avant de voir ces offres déclinées avec le feu vert de l'édition française. Après la sortie de la mise à jour 3.3 de l'application sous iOS, et les versions Kindle Fire et Fire HD, l'application Android — cette fois avec le système de paiement Google — sortira prochainement. En ce qui concerne la plate-forme web Fr, son lancement est prévu plus tard dans l'année.

 

Victorien Minière, en charge lui aussi du business développement rappelle que la structure ne ligne

« implique beaucoup de choses » : merchandising, conversion des devises monétaires, entre autres.

 

Le 18 juin, le distributeur numérique officialisait son application en français autour de 400 titres de comics, mangas et BD franco-belge. Cette première vague est le fruit de partenariats récents avec en tête Delcourt (Soleil compris), Glénat, Ankama et Wanga.