Panorama : mais que font les écrivains sur Twitter ?

Nicolas Gary - 25.06.2015

Lecture numérique - Usages - Twitter followers - gazouillis écrivains - auteurs francophones


Le réseau des multiples gazouillis, qui parfois dégénèrent en clash épiques, réunit aussi des écrivains. Dans une étude réalisée en juin 2015, Babelio s’est penché sur ces auteurs qui gazouillent en 140 caractères – dont JK Rowling avec plus de 4,450 millions de followers reste l’indétrônable chef. 

 

Twitter

Pete Simon

 

 

Parmi les auteurs non francophones, les grands noms sont connus : Neil Gaiman avec 2,2 millions de fidèles, plus d’un million pour Patricia Cornwell ou Arturo Pérez-Reverte, et EL James, gentiment installée à 768.000 abonnés. Mais l’étude porte avant tout sur les auteurs francophones et les 100 qui sont les plus populaires sur le réseau social Babelio. 

 

Premier constat, chez les francophones, les adeptes de Twitter restent des hommes, majoritairement – 73 % – alors que les forces s’équilibrent chez les non-francophones, avec 52 % d’hommes et 48 % de femmes.

 

Si Édouard Louis, du haut de ses 22 ans, est le junior du réseau, Bernard Pivot, avec 80 printemps, en est le doyen. Mais en moyenne, les écrivains ont entre 40 et 55 ans. 

 

Leur popularité ferait des miracles, si elle était convertie en ventes : 70 % ont moins de 5000 abonnés et seuls 7 % plus de 100.000. La plus suivie est incontestablement Pénélope Bagieu, avec 130.000 abonnés (inscrite en juillet 2007, elle fait partie des plus anciens) ; Boulet en accumule 90 K, et Michel Onfray 63K. 

 

En général, les 2/3 des auteurs ont moins de 5000 abonnés. 

 

Chose intéressante, les auteurs qui ont investi ce réseau écrivent principalement de la littérature, 52 %. La jeunesse et le polar représentent 8 et 10 % alors que SF, Fantasy et Fantastique 16 %. En revanche, chez les non-francophones, la SFFF représente 31 %, le polar suit avec 15 % et la littérature est à 17 %.

 

Prolifique en gazouillis ne signifie cependant pas que l’on augmente sa cote de popularité. Si les auteurs publient en moyenne 6800 tweets, le plus bavard d’entre tous reste Neil Gaiman, avec 81.700 messages. Chez les francophones, François Bon en recense 60.300.