Comment l'EPUB 3 va -t-il compléter la gamme numérique des éditeurs ?

Clément Solym - 19.03.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - EPUB 3 - HTML 5 - ebooks


Arnaud Cordelier et Philippe Stern, de Jouve, sont venus présenter les nouvelles fonctionnalités d'HTML 5 et du format EPUB 3. À la clé, une plus grande interactivité des contenus. HTML 5 permettra l'ajout de contenus multimédias de façon native, c'est-à-dire propre à l'ebook. La nouvelle version du format.

 

Les intervenants ont d'abord rappelé le lien fort existant entre HTML 5 et EPUB 3. Chaque page d'un livre au format EPUb est en fait une page HTML.

 

HTML 5 présente donc de nouveaux attributs, de nouveaux éléments, et notamment la prise en charge des feuilles de styles (CSS3), la gestion de l'audio et de la vidéo sans avoir recours aux plug-ins, la possibilité d'intégrer des graphiques, le stockage en interne et en externe, permettant donc une plus grande interactivité avec le contenu.

 

Nouveautés d'HTML 5

 

L'insertion de contenus vidéo ou audio se fait, tout simplement, par l'insertion de nouvelles balises et de quelques lignes de code supplémentaires. Ces avancées sont notamment permises grâce à l'allègement de la syntaxe d'HTML 5. Cette simplification permet notamment de construire des fichiers moins lourds, ce qui représente un gain d'espace considérable.

 

Avec l'utilisation de Canvas ou SVG et d'algorithmes plus puissants, il est possible d'offrir une plus grande interactivité au contenu, qui ne manquera pas de séduire. Il sera possible de dessiner des cadres, écrire ou dessiner directement sur le contenu affiché, utiliser des graphiques qui ne perdent aucun détail après agrandissement ou réduction...

 

EPUB 3, basé sur HTML 5, devrait pouvoir bénéficier des possibilités offertes en matière de développement d'application. Pourquoi ne pas imaginer, dans ce cas, une géolocalisation du lecteur pour lui proposer des contenus adaptés ? Cela est d'autant plus envisageable dans la mesure où HTML 5 permet d'embarquer d'autres polices que l'alphabet latin, comme des idéogrammes, et permet également la lecture verticale.

 

HTML 5 permet notamment une adaptation certaine des contenus à tous les supports. Que vous lisiez un texte sur iPad ou sur une petite tablette Archos de 10 centimètres, le contenu sera adapté à l'appareil que vous utilisez.

 

Il est à noter que l'essor d'HTML 5 n'est pas prévu avant quelques années, bien que de nombreux navigateurs (sauf Internet Explorer) supportent ce langage. Enfin,rappelons que Readium, un nouveau lecteur spécifique au format EPUB, est en voie d'élaboration, et devrait être disponible dans les trois mois qui viennent (voir notre actualitté).


 

 

Philippe Stern et Aranud Cordelier sont persuadés que les livres numériques apporteront une meilleure expérience le lecture dans les années à venir.

 

 

Comment EPUB 3 peut-il séduire les maisons d'édition ?

 

On l'aura compris, avec la base d'HTML 5, le format EPUB 3 promet une plus grande réactivité, interactivité et adaptation du contenu au lecteur. Mais dans quelle mesure les éditeurs ont-ils intérêt à inclure ce format dans leurs catalogues ?

 

L'EPUB est, rappelons-le, un format open-source déposé par l'International Digital Publishing Federation (IDPF). Il est conçu pour les ebooks optimisés, et utilisables à l'aide de tablettes. Grâce à HTML 5, le contenu au format EPUB est agrémenté de vidéo, d'audio, et de nombreux éléments multimédias.

 

Les derniers doivent aujourd'hui proposer des ouvrages de nature très différents. Des livres papier, des ebooks, des ebooks « améliorés », mais aussi des livres complètement interactifs (offrant une alliance entre le format EPUB ouvert et l'application). Or, les deux derniers types d'ebooks font aujourd'hui l'objet d'une demande nouvelle.

 

Ainsi HTML 5 combiné avec les fonctions avancées de l'EPUB 3 donne une mise en page où s'intègre vidéo (en vignette ou en plein écran), son, applications permettant par exemple de proposer des quizz à côté d'un contenu pédagogique, etc. L'ebook interactif propose un contenu allié à une application, qui permet d'offrir une nouvelle expérience de lecture, notamment la capacité de construire son propre ouvrage. Les professeurs peuvent prendre des unités documentaires et les organiser selon leurs objectifs. En somme, c'est l'idée d'élaborer son propre ouvrage qui paraît séduisant ici. Plus globalement, l'idée de construire un contenu personnalisé (ce qui renvoie aussi au Print On Demand) semble aujourd'hui de plus en plus appréciée et demandée. À une époque où les constructeurs vendent à des millions de personnes le même produit, une demande paradoxale d'unicité est en train de se faire entendre.

 

Nouvelle expérience de lecture, mais aussi d'édition. Car dans cette perspective, comme le fait remarquer la présentation de Jouve, l'éditeur devra jouer un rôle d'accompagnement de l'auteur. Il faut en effet concevoir le livre pour un usage numérique entièrement nouveau, il faut donc « scénariser » l'ouvrage avant de l'éditer. L'éditeur devra décider du niveau d'interactivité qu'il désire accorder à l'ouvrage.

 

Dès lors, l'éditeur devient en partie auteur, dans la mesure où il intervient dans la création de l'auteur de l'ouvrage pour le rendre compatible avec ce nouveau format de lecture. Le monde à l'envers ?