Comment la dyslexie affecte la lecture : un exemple stupéfiant

Nicolas Gary - 14.03.2016

Lecture numérique - Usages - comprendre dyslexie - trouble lecture - texte langage


La dyslexie est un trouble de la lecture, qui a des conséquences sur l’acquisition du langage écrit. Les causes en sont encore mal connues, même si l’on a longtemps attribué à des problèmes psychologiques et/ou affectifs ses origines. Aujourd’hui, les scientifiques penchent plutôt pour des raisons neurologiques et génétiques. Mais comment se manifeste-t-elle ?

 

Dyslexia !

Craig Sunter, CC BY ND 2.0

 

 

Le développeur Victor Widell a mis en ligne une page, qui permettrait de se faire une meilleure idée de ce que peut voir une personne souffrant de dyslexie. Après un petit jeu de codage, il parvient à modifier un texte, avec l’inversion de lettres.

 

Il explique : « Un ami qui souffre de dyslexie m’a décrit comment elle expérimentait la lecture. Elle peut y arriver, mais cela nécessite beaucoup de concentration, et les lettres semblent bouger. »

 

Bien entendu, l’outil qu’il a développé ne reproduit pas précisément ce que peut entraîner la dyslexie, qui se manifeste de plusieurs manières. Pour certains, les mots ou les lettres apparaissent comme incomplets, ou encore à l’envers – voire, ils ont du mal à différencier certains éléments. 

 

Le développeur a d’ailleurs ajouté un petit plugin qui s’intègre dans les navigateurs, pour transformer alors une page.

 

Il s’agit d’un peu de Javascript injecté dans la page, pour représenter ce que peut éprouver une personne dyslexique comme difficultés à comprendre et lire un texte.

 

 

Selon la Fédération française des Dys, les troubles cognitifs affectent entre 6 et 8 % de la population de France. « On peut dire que 4 à 5 % des élèves d’une classe d’âge sont dyslexiques, 3 % sont dyspraxiques, et 2 % sont dysphasiques. Aucune étude fiable n’a donné un chiffre des troubles DYS en France. »  

 

Tout dépend évidemment des critères définissant les troubles liés à la dyslexie.

 

Cette dernière ne s’applique pas simplement à des enjeux visuels : elle peut avoir des répercussions sur l’auditif et l’attention. 

 

Voici ce que donne le code de Widell, adapté à un texte français, pourtant bien connu, mais que l'on pourrait avoir un peu de mal à retrouver...

 

Notons que la loi Liberté de création présente plusieurs mesures au bénéfice des personnes handicapées. Les personnes dyslexiques ou dyspraxiques pourront ainsi profiter des services des associations spécialisées dans l’accès à la lecture, tandis que la mutualisation des documents adaptés sera facilitée.

 

L’an passé, Dannyelle Valente, responsable Recherche & Développement à l’association Les Doigts qui rêvent, annonçait que 93 % de l’offre éditoriale restaient encore inaccessibles.