Comment le Kindle d'Amazon change la lecture en données personnelles

Antoine Oury - 10.02.2020

Lecture numérique - Acteurs numériques - kindle amazon - lecture donnees personelles - livre numerique tracage


La lecture ressemble fort à l'activité privée par excellence, souvent effectuée en solitaire ou dans des moments d'intimité privilégiés. Et pourtant : la lecture numérique, lorsqu'elle s'effectue sur des appareils connectés, peut rapidement diriger des flux de données personnelles vers une société à but commercial. Sans surprise, le Kindle d'Amazon, aussi bien en liseuse qu'en application mobile, tire un maximum de détails de chaque page tournée par le lecteur...

Kindle
(photo d'illustration, Petra B. Fritz, CC BY-ND 2.0)


C'est une réalité avec laquelle il faut apprendre à vivre, et qu'il faut garder en mémoire à chaque instant : tout appareil connecté enregistre et envoie des données sur son propriétaire à la société qui l'a conçu. Une utilisatrice de l'application Kindle sur son iPhone a pu l'observer une fois de plus après avoir pris connaissance des informations qu'Amazon avait enregistré sur son historique d'usage.

Grâce à la récente loi sur les données personnelles adoptée en Californie, Kari Paul a pu demander à Amazon un envoi des informations la concernant que la société possède. Avec son historique des commandes passées auprès du géant de la vente en ligne, elle a obtenu deux tableaux Excel de plus de 20.000 lignes chacun. Dans ces documents, elle a retrouvé tous les livres des mois passés, lus sur l'application Kindle.

Aux côtés des titres, les heures auxquelles la lecture a commencé, ainsi que le temps total passé dans l'application, mais aussi les citations surlignées, les passages copiés et collés dans le bloc-notes de son téléphone, ou encore les définitions cherchées dans le dictionnaire fourni par l'application Kindle.

D'après une porte-parole d'Amazon, les données recueillies sont principalement utilisées pour différents services apportés aux utilisateurs de l'application Kindle, comme la possibilité de voir quel passage a été le plus surligné - et donc, potentiellement, le plus apprécié - dans un livre.

Mais les données servent aussi à « payer les fournisseurs de contenus et à améliorer l'expérience de lecture et d'achat », ajoute-t-on. Ce qui signifie, sans surprise, qu'un échange reste malgré tout réalisé autour de ces informations.
 

Données sans compter


Pour Amazon, qui opère dans plusieurs secteurs et notamment celui de la vente en ligne, ces données restent de toute façon extrêmement précieuses : elles permettent de dresser le profil très précis d'un lecteur et donc de proposer aux annonceurs des publicités plus ciblées à diffuser, une des principales sources de revenus de la société dirigée par Jeff Bezos.

« Il est difficile pour nous d'imaginer quelle intelligence artificielle Amazon peut mettre en place autour de ces données », explique Stacy Mitchell de l'Institute for Local Self-Reliance, une ONG qui prône pour des solutions et des économies locales, auprès du Guardian. « Les corrélations très fines qu'Amazon peut faire entre ces données dépassent nos capacités à conceptualiser, en tant qu'êtres humains. »
 
Si la lecture hors-ligne peut être un moyen de s'affranchir de la collecte de données, elle prive également l'utilisateur d'une lecture synchronisée entre différents appareils et applications. Certains pirates préconisent de modifier sa liseuse Kindle, ou encore d'y télécharger des ouvrages numériques piratés, pour éviter le traçage de sa lecture. Des solutions qui ne sont bien sûr pas autorisées par la société, et qui peuvent aussi porter atteinte au droit d'auteur.

Des observateurs craignent même que ces collectes et exploitations de données par Amazon, qui dispose d'un véritable monopole sur la vente de livres, ne modifient subtilement la manière d'écrire et d'éditer des livres, à l'avenir. Avec les usages liés au streaming en musique, la durée moyenne d'une chanson du Top 100 des écoutes a en effet baissé de 20 secondes entre 2013 et 2018 : les baisses d'attention des utilisateurs du Kindle, enregistrées et étudiées, pourraient bien avoir des conséquences...


Commentaires
une chose qui est casse pied depuis peu sur Amazon c'est les notes sans aucun commentaire ; Pour le reste No Suprise.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.