Concours Slam : de la littérature dans le code informatique

Nicolas Gary - 03.01.2014

Lecture numérique - Usages - langage informatique - poésie - slam


L'université de Stanford, située en plein coeur de la Silicon Valley, a accueilli un concours pour le moins original, remporté par Leslie Wu, jeune étudiante de 23, diplômée en informatique. Son texte, intitulé Say 23, est en réalité un poème, qui est devenu le premier Code Poetry Slam. Autrement dit, du code informatique, alliant des qualités poétiques à la rythmique caractéristique du slam... Épatant. 

 

 


 

 

Il y aurait un potentiel littéraire à découvrir dans les langages de programmation des ordinateurs, nous apprend le Standford magazine. Et qui dit langue poétique nouvelle, implique écriture poétique nouvelle. Pour ce faire, Leslie Wu portait des Google Glass, alors qu'elle rédigeait dans le même temps 16 lignes de code, projetées sur un écran, et qu'elle récitait simultanément. Elle s'est arrêtée, a lancé le script découlant de ses lignes de programmation, et voilà qu'une voix préenregistrée par ordinateur a récité à voix haute, trois fois, le Psaume 23. Magie...

 

A psalm of David.

1  The Lord is my shepherd, I lack nothing.

2  He makes me lie down in green pastures, he leads me beside quiet waters,

3  He refreshes my soul. He guides me along the right paths for his name's sake.

4  Even though I walk through the darkest valley, I will fear no evil, for you are with me; your rod and your staff, they comfort me.

5  You prepare a table before me in the presence of my enemies. You anoint my head with oil; my cup overflows.

6  Surely your goodness and love will follow me all the days of my life, and I will dwell in the house of the Lord forever. source

 

Et dans l'une des traductions françaises possibles :

 

Psaume de David . 

1  Yahweh est mon pasteur; je ne manquerai de rien.
2  II me fait reposer dans de verts pâturages, il me mène prés des eaux rafraîchissantes;
3  Il restaure mon âme. Il me conduit dans les droits sentiers, à cause de son nom.
4  Même quand je marche dans une vallée d'ombre mortelle, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: ta houlette et ton bâton me rassurent.
5  Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis; tu répands l'huile sur ma tête; ma coupe est débordante.
6  Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront, tous les jours de ma vie, et j'habiterai dans la maison de Yahweh, pour de longs jours. source

 

Il semble que depuis quelque temps déjà, la poésie et le code se mélangent, dans les cercles étroits de la programmation informatique, mais dans le cadre d'une présentation et d'une performance de ce genre. « Ce qui nous intéresse, c'est l'aspect poétique du code, utilisé comme une langue de programmation pour ordinateur », souligne Melissa Kagen, l'une des étudiantes en lice pour ce concours. 

 

 

 

Pour Leslie, l'auditoire devait certainement ne pas comprendre, ou être curieux de savoir à quel endroit mèneraient ces seize lignes. Ce n'est qu'en lançant le script que les spectateurs ont pu, grâce à l'interprétation du programme, entendre les mots, et finalement, elle a « donné la parole au code ». 

 

Le Code Poetry ne repose pas sur les concepts préétablis de poésie, tels qu'on les connaît : il s'agit avant tout de prendre un morceau de texte, qui peut être lu comme du code, et exécuté en tant que programme, mais également de faire lire de la poésie. « Cela peut signifier réciter une poésie du langage humain qui a des éléments mathématiques ou des codes en elle, ou même un code qui cherche son expression dans un cadre élégant, avec des contraintes sévères, comme un haïku ou un sonnet, voire un code qui génère une poésie automatique », estime Kagen.

 

Ainsi, Ian Holmes, autre participant, qui travaille sur les sciences de l'informatique, et de l'ingénierie, s'est aventurée dans les connexions qui existent entre le langage Java et les solutions apportées par la disposition du haïku.

 

 

 

 

Pour les plus férus, l'université de Standford livre quelques précisions sur les langages C++ et Ruby utilisés par Leslie.