Contraindre les libraires à vendre des livres numériques n'est pas une solution

Victor De Sepausy - 20.06.2017

Lecture numérique - Législation - lecture numérique geoblocage - Union européenne ebooks - pétition geoblocage libraires


La Fédération européenne et internationale des libraires — EIBF — lance aujourd’hui une pétition en ligne, enjoignant l’Union européenne de ne pas contraindre les libraires à quitter le marché du livre électronique afin de garantir une offre variée de livres numériques aux consommateurs européens.


European detail map of Flickr and Twitter locations
Eric Fischer, CC BY 2.0

 

Cette campagne est l’occasion pour les libraires de réaffirmer leur vive inquiétude quant à la possible inclusion des  œuvres non audiovisuelles protégées par le droit d’auteur dans le règlement de géoblocage et d’appeler le Conseil et la Commission à maintenir leur position d’exclusion de ces œuvres, assorties d’une clause de révision de cinq ans.
 

Les libraires d’Europe réitèrent leur appui à la stratégie du marché unique numérique de la Commission européenne et ont à cœur de saisir cette opportunité pour permettre au plus grand nombre de lecteurs possible d’avoir accès à l’offre numérique.
 

Fabian Paagman, coprésident de l’EIBF : « Les libraires des Pays-Bas sont parmi les plus innovants d’Europe et se positionnent avec enthousiasme sur le marché du livre numérique. Ils y sont déjà nombreux et se réjouissent des opportunités créées par le marché unique numérique ; ils seront ravis de vendre des livres numériques, non seulement aux Pays-Bas, mais également à l’étranger »
 

Bookwitty : vendre les meilleurs livres du monde entier, dans le monde entier


Comme toute entreprise, la librairie a pour vocation de grandir et d’évoluer. Le secteur est soucieux de son développement et souhaite mettre à disposition de tous les lecteurs européens une vaste offre numérique.

Cependant la librairie a besoin de temps pour prendre la mesure de l’évolution du marché numérique et mettre en place des réponses aux problèmes techniques inhérents aux ventes transfrontalières.
 

Jean-Luc Treutenaere, coprésident de l’EIBF : « Ces nouvelles contraintes auront un coût important que les libraires devront prendre en charge. Certains choisiront de renoncer à vendre des livres numériques, car ce marché serait trop coûteux pour eux. D’autres devront faire des arbitrages financiers au détriment de leur offre ou des services aux lecteurs. »
 

Retrouver la pétition en ligne


« Les consommateurs européens seraient grands perdants au cas où les libraires se verraient contraints de mettre en place une offre transfrontalière de livres électroniques sur un marché émergent dont la rentabilité actuelle est loin d’être avérée », souligne encore l'EIBF

D'après l'organisation, de nombreuses PME se verraient alors forcées de se retirer du marché numérique, ce qui serait hautement dommageable tant pour la diversité culturelle que pour les consommateurs européens, les seuls à en bénéficier étant les opérateurs non Européens présents en ligne.    
 


Dites à l'Europe de ne pas forcer les libraires à quitter le marché du livre électronique from EIBF on Vimeo.