Contrefaçon : Hachette obtient le retrait d'ebooks chez Mobiles24

Clément Solym - 24.03.2012

Lecture numérique - Législation - piratage - fichiers EPUB - Hachette


L'ensemble des ouvrages présents illégalement sur le site Mobiles24 que la société Hachette UK avait signalés a donc disparu. L'éditeur a obtenu une ordonnance de la cour contre Mark Worthington, propriétaire du site, exigeant que les ouvrages soient déréférencés et supprimés. 

 

Ça n'aura finalement pas traîné : le 24 février, nous apprenions que le propriétaire du site avait reçu une lettre de mise en demeure, après que l'éditeur a constaté la présence de plusieurs ebooks, en toute illégalité. Tim Hutchinson, PDG de Hachette UK, avait donné le ton, expliquant que Hachette ne laisserait personne enfreindre en toute impunité le droit d'auteur.

 

« L'explosion des ventes légitimes de livres numériques a incité certaines personnes à s'approprier les fichiers et nous considérons cela comme du vol. Nous prenons très au sérieux toute infraction, et nous ferons tout notre possible pour protéger les droits de nos auteurs, y compris, lorsque cela est possible, la poursuite des contrefacteurs devant les tribunaux. » (voir notre actualitté)

 

 

 

La mise en demeure laissait jusqu'au 29 février pour répondre aux exigences de l'éditeur. Et ce dernier se félicite de ce que les ebooks ont désormais disparu, et que l'on ne les trouvera plus sur aucun des sites internet dirigés par Mark Worthington. Mobiles24 propose des accessoires pour la téléphonie, sonneries, fonds d'écrans, applications et aux jeux pour mobiles. 

 

Tim Hutchinson, commente, auprès du Bookseller : « Je suis ravi du résultat de cette action pleinement justifiée. C'est un message très clair à tous ceux qui s'approprient nos fichiers, portent atteinte à notre droit et celui de nos auteurs. Nous avons toujours dit clairement que nous considérerions la violation du droit d'auteur comme un vol : nous allons poursuivre en justice tous les cas que nous trouverons et nos actions se prolongeront auprès d'un tribunal. »

 

En tout, ce sont 9000 ebooks au format EPUB qui étaient illégalement commercialisés sur le site Mobiles24, dont plusieurs appartenant à Hachette.