medias

Corée du Sud : Des outils pédagogiques pour une éducation augmentée

Antoine Oury - 13.10.2013

Lecture numérique - Usages - Frankfurt Buchmesse - Corée du Sud - ETRI


Dans le très sérieux hall 4.2, consacré aux publications scientifiques et aux spécialistes de l'information, un stand attire l'attention par les quelques quidams qui agitent les bras face à un écran plasma. L'ETRI, pour Electronics and Telecommunications Research Institute, présente quelques-uns de ses produits, utilisant la « réalité virtuelle » ou la « réalité augmentée » à des fins pédagogiques.

 

 

Bienvenue dans la « réalité virtuelle »

 

 

« Non, avancez sur le X, et poussez le cerf en faisant les gestes vers la gauche », nous indique Son Minyoung dans un dialogue surréaliste où elle fait office de patiente professeure. La prise en main n'est peut-être pas évidente, mais le jeu est engageant. Jeu, ou logiciel d'apprentissage ? « C'est à peu près le même processus qui est utilisé », confirme-t-elle, « et la société qui l'a créé, JSC Games, produit également des jeux vidéo traditionnels ». D'ailleurs, la caméra utilisée pour ce jeu de « réalité virtuelle » sur les voitures est une Kinect, que l'on retrouve sur la Xbox de Microsoft.

 

L'ETRI, un institut de recherche en électronique et télécommunications basé à Daejeon, en Corée du Sud, rassemble près de 300 sociétés différentes, qui, comme JSC Games, travaillent de concert sur des logiciels, la recherche pédagogique ou les contenus relatifs à ces outils. En Corée du Sud, ces outils sont largement utilisés, à des degrés différents : si le système de réalité virtuelle s'affiche sur un grand écran devant lequel les enfants pourront s'exercer, d'autres dispositifs sont conçus pour être individualisés.

 

 

 

 

Ainsi, un autre logiciel, de réalité augmentée cette fois, permet d'afficher des éléments supplémentaires sur les livres traditionnels : « Sur celui-ci, créé et fourni par le gouvernement, chaque mise en page est différente. Le logiciel, qui peut être utilisé avec tout type de caméra, reconnaît chacune d'entre elles et affiche les éléments correspondants », explique Son Minyoung.

 

 

<

>

Qui, de l'oeuf ou de la poule...?

 

 

Le développement du foetus humain ou animal, l'architecture des muscles ou encore des insectes en gros plan peuvent être modélisés par les designers de JSC Games, avec des usages en théorie infinis : une dissection en réalité augmentée pourrait ainsi être mise au point, nous confirme Son Minyoung.

 

L'institut, financé par l'État, développe également sa collection d'ebooks interactifs : « C'est un bon moyen de motiver les enfants lorsqu'ils sont seuls, chez eux ou à l'école, quand le professeur n'est pas disponible », assure la jeune chef de projet. Il faut dire que les outils technologiques sont largement utilisés en Corée du Sud : « Dans les transports en commun, tout le monde est penché sur son smartphone, sa tablette... »

 

 

 

 

Chaque logiciel, développé par l'ETRI, est ensuite acheté par les éditeurs, qui y ajoutent leur propre contenu. L'ETRI peut également se charger d'élaborer ces derniers, à l'aide de traductions ou de collecte d'informations, mais la première option est la plus courante. Ensuite, les éditeurs démarchent eux-mêmes les établissements scolaires. Pour ces derniers, « le coût peut être élevé à la première utilisation, mais se répercute très facilement à l'usage ». 

 

Quoi qu'il en soit, pas dit que conduire une voiture soit un jeu d'enfant...