Cory Doctorow "Apportez-moi la tête tranchée de Rupert Murdoch"

Clément Solym - 22.04.2013

Lecture numérique - Législation - Cory Doctorow - DMCA - livre numérique


Le dernier livre de Cory Doctorow, Homeland, est un ouvrage qui en version numérique est diffusé sous licence Creative Commons, du fait de son auteur. Pourtant, il vient de se faire tacler vilainement sur la Toile, suite à une demande de la part de la chaîne Fox, qui a invoqué le DMCA. Cette législation donne un moyen aux ayants droit pour lutter contre les violations du droit d'auteur sur le Net entre autres.

 

Le livre Homeland, comme l'explique Torrentfreak, est disponible sur plusieurs sites, dont celui de Doctorow, mais également sur les réseaux Torrent. Et voilà que le journaliste, écrivain de SF et rédacteur en chef du site Boing-Boing, se retrouve victime de la filiale appartenant au magnat de la presse, Rupert Murdoch. 

 

C'est que la Fox, dans sa volonté de protéger la série télévisée Homeland, est allée un peu vite en besogne. Et pour empêcher les sites internet de diffuser illégalement les épisodes de cette série, la chaîne s'et lancée dans un grand nettoyage de printemps, pointant tous les liens qui faisaient référence au nom de la série. 

 

 

 

 

Le livre a été publié par Tor Books, et se retrouve dans toutes les librairies du territoire américain. Il traite d'une guerre de l'information, d'un monde dans lequel on supprime les accès aux éléments de savoir, mais également d'une lutte contre la censure. Et tout le scénario se retrouve étrangement mis en abîme par cette tentative de la Fox de couper les accès à des liens Torrent renvoyant... à une série télé homonyme.

 

Doctorow n'a jamais caché ses sentiments concernant la libre diffusion, la nullité des DRM, et l'intérêt, pour un auteur, de s'emparer des outils numériques contemporains. C'est pourquoi il a décidé de diffuser en Creative Commons son ouvrage... attirant l'attention des studios hollywoodiens, et plus précisément de la 20th Century Fox, qui a envoyé à Google des listes de liens, avec demande de retrait, en vertu du DMCA. 

 

De quoi faire hurler de colère l'auteur : « Je pense que vous pouvez, sans risque, dire que je fulmine de rage. APPORTEZ-MOI LA TETE TRANCHEE DE RUPERT MURDOCH ! », assure-t-il. « Il est clair que Fox confond des fichiers pour ses épisodes de série TV Homeland. Ce qui n'est pas clair, c'est pourquoi, et comment, envoyer une demande de retrait serait si négligente, insouciante et indifférente aux droits des auteurs, au point d'être autant dans leur tort », peste-t-il sur son site

 

Sauf que la trahison n'est pas venue que de la chaîne Fox : en février dernier, TorrentFreak pointait que l'éditeur même de Doctorow avait diffusé des demandes de retrait DMCA. Mais l'auteur expliquait que cela se faisait avec son autorisation, uniquement quand les ouvrages étaient sous DRM, ou qu'il existait un autre type de forme de contrefaçon.

 

Mais récemment, un nouveau cas s'est présenté, avec The Rapture of Nerds. Un nouveau cas d'erreur de la part de l'éditeur ? « J'aimerais que Tor soit idéal dans ses demandes de retrait, en envoyant uniquement de demandes quand il y a un véritable abus, mais la perfection est une barre assez haute. Je suis assez favorable à une marge d'erreur de une en 10 ans, à condition qu'elle ne se reproduise pas », expliquait l'auteur en février dernier. 

 

 

 

 

Or, deux mois plus tard, non seulement les liens de février sont toujours concernés par une demande de retrait, et l'éditeur n'a manifestement pas pu répondre aux demandes d'éclaircissements de la part de Torrent Freak.