Création du Groupement pour le développement de la lecture numérique

Antoine Oury - 15.10.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - groupement - lecture numérique - GLN


Les éditeurs francophones de livres numériques, parce que l'union fait la force, ont décidé de mettre sur pied une nouvelle structure, le Groupement pour le développement de la lecture numérique (GLN), afin de « réunir tous les acteurs de la chaîne ». L'organisation aura vocation à réfléchir au développement économique du secteur, et propose à tout professionnel, des prestataires de service aux éditeurs, d'adhérer à sa cause.

 


Le Beagle de Txtr

ActuaLitté, CC BY-SA 2.0

 

 

Les acteurs professionnels francophones de l'édition numérique peuvent dès à présent remplir le formulaire d'adhésion au GLN, dont la vocation est de fédérer « autour du développement du format numérique et de sa diffusion auprès d'un large public ». La structure dispose de 8 commissions, qui rendront leurs observations et recommandations sur différents sujets : 

  • Les relations avec les éditeurs 
  • La presse et les médias 
  • Les plateformes d'abonnement et de distribution alternative (streaming, bibliothèques, prêts, etc.) 
  • Les auteurs autoédités et les auteurs publiés chez des éditeurs purs players ou traditionnels 
  • Les forums, les blogs et les clubs de lecture 
  • Les plateformes de téléchargement, les diffuseurs, les distributeurs et les librairies traditionnelles 
  • Les créateurs de contenus et de solutions logicielles numériques (prestataires de service, applications, logicielles, fabricants d'outils de lecture, etc.) 
  • Les relations avec l'interprofession

 

« Nous misons sur le fait que, dans 10 ans, le numérique ne sera plus simplement considéré comme un nouveau format, mais comme un secteur générateur d'emplois spécifiques. L'objectif du GLN est de penser la construction de cette filière », nous explique Benoît de la Bourdonnaye, président du Groupement pour le développement de la lecture numérique.

 

Le GLN revendique déjà une centaine de promesses d'adhésion, et ces dernières sont largement ouvertes. Les auteurs autoédités, édités en numérique chez un éditeur traditionnel ou pure-player, pourront ainsi effectuer la démarche, tout comme les médiathèques, bibliothèques, spécialistes des métadonnées ou illustrateurs, « dont le rôle dans la conception des couvertures de livres numériques deviendra de plus en plus crucial », entre autres.

 

Le groupement s'adressera également aux lecteurs, et engagera une réflexion globale, parce qu'« il n'y a pas de modèle unique, et pas de raison que les acteurs numériques ne se mettent pas au papier, par exemple », note Benoît de la Bourdonnaye. 

 

Le bulletin d'adhésion est disponible sur le site du GLN, avec des tarifs de 180 à 1200 € par an, selon les structures. Pour les personnes physiques le montant de la cotisation est de 60 € (chroniqueur littéraire, auteur indépendant ou non, passionnés, lecteurs, etc.)

 

Plus d'informations