medias

Crowdfunding bouclé pour un écran eInk couplé au smartphone

Antoine Oury - 16.07.2014

Lecture numérique - Lecteur eBook - Oaxis - InkCase - smartphone


Face aux tablettes et autres smartphones, les lecteurs ebook à encre électronique ont du mal à tenir le rythme de la concurrence. Leur meilleure chance de survie serait peut-être de se lier aux appareils à écrans LCD, pour garantir un meilleur confort de lecture et préserver la batterie. La société Oaxis, depuis Los Angeles, a proposé une collecte de fonds pour un étui de protection dans lequel s'encastre un écran à encre électronique. Et a relevé son pari en 3 heures.

 



 

 

Un premier prototype présentant quelques-unes des caractéristiques de l'InkCase avait été dévoilé en février, et Oaxis a décidé de sauter le pas en proposant l'outil sur Kickstarter. Bien lui en a pris, car l'accessoire a séduit près d'un millier de personnes en quelques heures, bouclant l'objectif de financement.

 

Il s'agit en fait d'une seconde version de l'écran à encre électronique, nommée InkCase Plus, avec une batterie plus performante et la possibilité non négligeable de pouvoir installer de nouvelles applications en plus de celles préinstallées. Podomètre, cartes, billets de train ou d'avion, station météo et notifications pourront s'afficher sur le InkCase Plus, et ainsi économiser la précieuse énergie qui fait parfois défaut aux smartphones.

 

Le lecteur dispose de sa propre batterie, et son écran Mobius 3,5 pouces affiche une résolution 360 x 600, à 200 ppi, et se connecte en Bluetooth à un smartphone Android. Adapter l'écran sur une coque semble une solution plus adaptée que l'écran directement inclus dans celle-ci, afin de pouvoir s'en séparer le moment venu.

 

Par ailleurs, les smartphones n'utilisant qu'un écran à encre électronique n'ont toujours pas réussi à convaincre : l'Onyx E-Ink E43, sorti récemment, n'a pas vraiment plu à la rédaction de lesen.net, qui déplore une lenteur excessive, de faibles capacités de stockage, ainsi qu'une qualité matérielle plus que minimale. 

 

 

 (via The Digital Reader)