Crowdfunding : la liseuse de Good e-Reader dépasse de 300 % son objectif

Orianne Vialo - 20.05.2016

Lecture numérique - Lecteur eBook - Ultime e-Reader Good eReader - liseuse Good eReader - eBooks Ultime e-Reader


La campagne de financement pour la tablette Good eReader 13.3 lancée sur le site Indiegogo est enfin achevée. Et les résultats sont plus que satisfaisants. L’objectif de financement initial a été largement atteint (la somme récoltée est trois fois supérieure à ce dernier) grâce aux 234 donateurs qui ont pris part au projet. Le concept avait été annoncé en 2015 par Michael Kozlowski, le fondateur du site internet Good e-Reader qui a à ce jour récolé 143.091 $ pour concrétiser son projet. 

 

 

 

Il y a trois jours, la campagne de crowdfunding sur Indigogo pour le financement de l’Ultime e-reader devait toucher à sa fin — en surpassant tout de même l’objectif de départ de 300 %. Cependant, Michael Kozlowski a annoncé qu’il allait permettre aux donateurs de continuer à participer au financement pendant deux mois. La raison : « Nous avons reçu un certain nombre de courriels et de commentaires portant sur l’extension de la durée de notre campagne. Certains viennent tout simplement d’entendre parler de notre produit pour la première fois, alors que d’autres viennent tout juste de réunir la somme d’argent qu’ils souhaitaient injecter dans notre produit. » 

 

Le concept mis en avant par Michael Kozlowski était simple : le rédacteur du site d’actualité Good eReader avait pensé créer le lecteur eBook Ultime eReader aux fonctionnalités novatrices. 

 

D’un côté, l’approche Open Source, permettant aux plus experts de manipuler les ressources logicielles de la machine. En face, un ebookstore totalement et pleinement adapté à un appareil à base d’encre électronique, et surtout un store réunissant des applications dédiées (à télécharger via le Play Store de Google).

 

Parallèlement, l’appareil disposera d’un processeur Freescale à 1 GHz, permettant de nouvelles fonctionnalités et l’augmentation de l’autonomie de l’appareil (elle pourra tenir jusqu’à 4 semaines sans avoir besoin d’être rechargée). L’écran E INK Mobius d’une résolution de 1600x1200 pixels sera flexible. Avec ses 4 GB de stockage (une microSD jusqu’à 32 Go pourra aussi être ajoutée) et son poids plume — 350 g — l’Ultime Reader pourra être connecté au wifi. Les modèles proposés à la vente seront disponibles en deux coloris, noir ou blanc.

 

L'Ultime e-Reader permettrait de prendre des notes grâce au stilet fourni avec la liseuse. 

 

 

Sur le site internet du créateur de la liseuse, on peut lire : « Tous les jours, des milliers de personnes ont besoin d’un écran plus large pour lire leurs ebooks, mangas, PDF ou partitions de musique. […] Ce produit sera parfait pour lire tous les formats d’ebooks que vous possédez, du format EPUB au format PDF. Vous pourrez prendre des notes, faire des annotations grâce au Stylus (nom du stylet de l’Ultime e-Reader, NdR) qui est fourni avec le lecteur eBook. L’aspect le plus convaincant de notre liseuse de 13,3 pouces est que vous pouvez installer vos propres applications via Google Play. » 

 

Autres avantages mis en avant par son créateur : la batterie qui durerait plus d’un mois, l’affichage e-paper qui permet de lire à l’extérieur sans que le soleil n’obscurcisse l’écran, et surtout la possibilité pour l’utilisateur de télécharger des millions d’applications via le Play Store de Google. 

 

Cependant, le prix, tout de même exorbitant est bien loin des 189,99 $ annoncés avant que la campagne de financement ne soit mise sur pied. Le modèle prochainement mis en vente par le Good e-Reader devrait s’élever à 699 $. C’est tout de même 100 $ de moins que le modèle commercialisé par Sony pour leur Sony DPT-S1 — alors que Sony est une marque tout de même réputée et reconnue. 

 

Comme pour justifier ce prix pharaonique, le créateur de l’Ultime eReader explique sur son site :

 

« Nous avons écouté ce que la communauté voulait et notre appareil de 13,3 pouces correspond à la facture. Si vous avez déjà vu le Sony DPT-S1, nos fonctions e-reader sont exactement les mêmes que celles proposées par notre concurrent, à l’exception que vous pouvez lire des fichiers au format EPUB/MOBI et installer les applications Android de votre choix sur la liseuse. Vous pouvez penser que votre appareil est similaire à un Sony DPT-S1, mais il est tout de même moins cher, peut exécuter des applications tout en hébergeant vos ebooks favoris. Le DPT-SI coûte actuellement 799 $ alors que le nôtre est seulement à 699 $. » 

 

 

 

(via Teleread)