L'ebook gratuit en promotion, solution qui s'épuise pour les auteurs

Louis Mallié - 09.07.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Smashwords - Mark Coker - Auteurs indépendants


Avis aux auteurs indépendants : les lecteurs d'ebooks autopubliés seraient particulièrement plus attirés par les ouvrages coûtant entre 2,99 $ et 3,99 $, et seraient de plus à la recherche d'œuvres plus longues. Voilà de quoi nourrir et informer plus d'un, d'après les conclusions d'une étude menée par la plateforme Smashwords, réalisée entre mars 2013 et mars 2014.

 

 

 

 

Les données ont été interprétées par le fondateur et directeur général de Smashwords, Mark Coker. L'étude prend en compte près de 25 millions $ de ventes d'ebooks à travers plusieurs plateformes (Smashwords comprise) telles que l'iBookstore, B&N, ainsi que quelque sites de lecture en streaming comme Oyter et Scribd. 

 

Mark Coker prend soin de prévenir le lecteur que ses interprétations sont avant tout basées sur des moyennes, le marché de l'ebook indépendant/auto-publié étant par ailleurs largement dominé par les romances. Pour autant, il considère que bon nombre de conclusions seront utiles à l'ensemble du marché, y compris pour les auteurs et éditeurs eux-mêmes.  

 

Mark Coker, PDG et fondateur de Smashwords, estime qu' « il reste encore des champs d'explorations vierges, pour les indépendants qui souhaitent profiter de la gratuité, mais je m'attends à ce que l'efficacité de cette gratuité continuera de décliner à mesure que les auteurs apprendront à en profiter. Si vous n'avez jamais recouru à cette solution, c'est le moment de le faire, avant que votre fenêtre d'opportunité maximale ne se ferme. »

 

Ainsi, l'étude montre les ebooks indépendants vendus entre 2,99 $ et 3,99 $ engendrent autant d'argent que leurs auteurs publiés d'une manière plus traditionnelle, - proposant des ebooks aux alentours de 7,99 $ si ce n'est plus - mais génèrent toutefois « trois fois plus de lectorat »... et donc plus de popularité.

 

 

Prix moyens des ebooks les plus vendus

 

Pour autant, si les ebooks proposant des prix bas permettent éventuellement aux auteurs d'augmenter leurs revenus, le fondateur de Smashwords a tenu à souligner que cela ne signifiait pas que les « prix ultra bas » étaient indispensables aux ventes… Quant bien même les ebooks les plus vendus demeurent ceux dont le prix est compris entre 2,99 $ et 3,99 $.

 

Favoriser la longueur

 

L'enquête montre également que les lecteurs attendent des ebooks qu'ils soient plus longs. En effet, les 70 livres les plus lus sur Smashwords sont par exemple majoritairement constitués de romances de près de 96.000 mots... Par comparaison, Stephen King conseille ses Mémoires d'un métier d'adopter une longueur de 180.000 mots pour un roman. 

 

Par ailleurs, il est intéressant de noter que les romans en plusieurs tomes réalisent de meilleures ventes que les livres en un seul -  les séries préférées étant d'ailleurs composées d'ebooks plus longs. Et les mêmes séries qui offrent leur premier titre gratuitement engendreraient également des bénéfices supérieurs à celles préférant faire payer dès le premier volume…

 

 

Pourcentage de titres appartenant à une série parmi les meilleures ventes

 

 

Une donnée que Mark Coker considère comme sans appel, avertissant à sa manière les auteurs que proposer un ouvrage gratuitement n'altère en rien sa qualité. « Pour la plupart des auteurs sur Smashwords qui sont rétifs à l'idée de proposer leurs ouvrages gratuitement - de peur que cela dévalue leurs livres - voilà le coup de pied aux fesses qui leur prouve qu'il faut tenter. » 

 

En outre, l'étude révèle le fait que les ouvrages autopubliés disponibles en pré commande - un service que Smashwords propose depuis plusieurs années - se vendent plus.  Bien que l'autopublication demeure dominée par la fiction - et plus particulièrement par la romance - l'enquête montre également que les ouvrages appartenant à des genres autres peuvent conserver des prix relativement hauts sans pour autant grever leurs ventes :  « Les acheteurs d'ouvrages n'appartenant pas au domaine de la fiction sont moins sensibles au prix. »

 

En définitive, Mark Coker considère que « les auteurs traditionnels d'ebook souffrent de prix trop hauts et de royalties trop basses », et ne manque pas de rappeler une étude publiée en mars dernier par Smashwords avançant que le marché de l'ebook indépendant devrait occuper 50 % de celui du livre numérique en 2020...

 

Et de souligner : « Tant que la lecture continuera sa transition vers le numérique, la situation d'auteur indépendant sera de plus en plus attractive. »