D'étonnantes fonctionnalités dans Adobe Digital Edition

Clément Solym - 27.06.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Adobe Digital Edition - livres numérique - EPUB


La prochaine mouture d'Adobe Digital Edition est passée doucement inaperçue, alors que le logiciel pour Windows et OSX avait déjà près d'un an. Durant toute cette période, note The Digital Reader, aucune version définitive de l'application n'a été présentée. On a simplement assisté à quelques ajouts de fonctionnalités, assez intéressantes au demeurant. 

 

Cependant, il semblerait que la nouvelle version puisse supporter le traitement de texte en vertical - ce qui sous-entendrait une adaptation pour les langues asiatiques, japonais, coréen et mongole, notamment. Pas de trace du chinois, selon Nate, qui s'étonne d'ailleurs à juste titre de cette information.

 

En effet, l'intégration des langues asiatiques devait être le propre de l'EPUB 3, et l'on n'en trouve d'ailleurs pas de traces dans le format EPUB actuel. 

 

Par ailleurs, il faut noter de nouvelles améliorations, avec la dernière bêta, comme les annotations, le mode plein écran, ou encore la gestion des tables HTML qui vont permettre d'enfin faire de la table des matières sous forme de grille. Pour exemple, cela donne :

 

 

 

Cependant, nous n'avons pas encore pu vérifier leur support des caractères verticaux pour les langues asiatiques. Dans tous les cas, il s'agit définitivement quelque chose qui a été amené par EPUB 3. Pour ce qui est de ces langues, toutefois, il pourrait être étonnant quel'EPUB 2 ne soit pas totalement agnostique vis-à-vis de ça. Ce dernier propose en effet de lire du XHTML codé en UTF8 ou UTF16. Si ça ça peut contenir du texte vertical - chose extrêmement probable - cela devrait être conforme EPUB 2. Maintenant, il est possible que l'EPUB 3 ajoute des choses en plus ou plus explicitement.

 

Toutefois, la nouvelle version reste dans la gamme bêta, quand bien même il s'agirait de la 4e version. Il semblerait qu'ils ne soit plus possible de faire évoluer le moteur de rendu actuel. Reposant manifestement sur FLASH, ou du moins quelque chose de très similaire, comme technologie, tout cela ressemblait à du gros bricolage au niveau des annotations et des fonctions avancées. 

 

Pour le moteur de rendu lui-même, là encore, impossible de se prononcer définitivement. On sait qu'a priori, c'est le même que le RMSDK qui est fourni aux lecteurs ebooks, donc c'est à base de C.

 

À ce titre, il serait possible pour Adobe de le faire évoluer, et d'ailleurs, globalement, le RMSDK évolue régulièrement, mais ça reste à niveau du pur rendu. On peut y ajouter du support de jeux de caractères, de styles CSS ou de paramètres de rendu, mais la base est suffisamment bloquée pour qu'il soit illusoire d'imaginer voir un équivalent IBOOKS, le format Apple, avec tout ce qui est animation est exclu par exemple.

 

Après peut être qu'Adobe a pris parti de ne pas faire d'évolution majeure dans le rendu pour garder la même compatibilité partout et ne pas fragmenter le marché. Simples suppositions, mais selon nos renseignements, les ingénieurs reçoivent bien des mises à jour régulières sur le RMSK au centre de tout ça.

 

Bon, relativisons toutefois : il ne s'agit là que de suppositions, et de perspectives possibles, et en rien d'informations assurées, certifiées conformes et définitives. Mais après tout, si l'on ne peut pas prospectiver de temps à autre, n'est-ce pas ?

 

Du nouveau à venir ?

 

Cependant, l'idée d'un nouveau moteur de rendu, reposant sur Webkit (comme iBooks) sur lequel Adobe bossait depuis peu est apparue. On en trouverait d'ailleurs la confirmation avec cette offre d'emploi. D'ailleurs, beaucoup de fabricants utilisent webkit avec l'ebook SDK Adobe. Ceci explique donc cela. En gros Adobe essayerait de leur faciliter la tâche. 

 

Maintenant, et à mesure que l'ebook se développe, cette situation doit devenir de moins en moins rentable pour eux, en frais de fonctionnement, par exemple et l'on pourrait facilement deviner que la rumeur d'une vente ou de fermeture a pris forme parce qu'ils ont déjà fermé leur plateforme une fois, en 2004 ou 2005. C'est à ce titre ce qui a engendré le rachat de Mobipocket par Amazon. Auparavant, le service de documents numériques Amazon tournait avec les services Microsoft et Adobe. Comme Adobe a fermé son service, ils n'avaient pas d'autre choix en fait. 

 

Mais, de toute manière, vu tous les partenaires actuels, il est quasiment impossible de fermer le service, surtout qu'il y aurait un énorme problème de DRMs. Et Adobe reste tout de même dans une situation forte au sein des intervenants de l'IDPF. Nombre de leurs propositions ont été sélectionnées pour faire évoluer le format EPUB.

 

Enfin, il est aussi le seul fournisseur de solution SDK (moteur de rendu) ou presque et le "leader" sur le marché du logiciel de contenu numérique - la solution CS6 propose une multitude de petites améliorations pour EPUB, apps.

 

Bref, pas tout à fait de l'Adobe... 

 

On peut retrouver la version preview à cette adresse, en téléchargement.

 

Merci, entre autres, à Jiminy Panoz