Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Data mining : le brevet Kindle X-Ray, pour enrichir les livres

Nicolas Gary - 03.07.2013

Lecture numérique - Usages - data mining - livre numérique - technologie


L'outil Kindle X-Ray équipe les dernières générations de lecteurs ebook et de tablettes d'Amazon, et depuis décembre 2012, également différentes applications. Cette fonctionnalité examine les livres contenus dans la bibliothèque de l'utilisateur. Les X-ray recensent les noms propres, dates, lieux et événements de votre ebook pour vous proposer plus d'informations sur ceux-ci en cas de besoin.

 

 

 

 

Amazon avait lancé l'outil en grande pompe : « D'un seul geste, le lecteur peut voir tous les passages d'un livre mentionnant une idée particulière, des personnages, des personnalités, des lieux ou des sujets qui les intéressent, mais aussi des informations détaillées depuis Wikipedia ou Shelfari, la communauté en ligne d'Amazon pour les amateurs de livres. »

 

Tout cela était bel et bon, et désormais, cette technologie est brevetée, et propriété d'Amazon, alors que la demande de brevet avait été déposée en novembre 2010, soit près d'un an avant que le Kindle Touch n'en dispose. Les contenus additionnels qui sont proposés autour du livre par cette fonctionnalité et le brevet accordé par le gouvernement américain est assez proche de ce que l'on connaît déjà. 

 

Il propose en effet d'enrichir de contenus additionnels les livres numériques que l'utilisateur a achetés - mais souligne également que l'on pourrait proposer des éléments additionnels provenant de « collaborateurs de confiance ». Pour exemple, à la fin de la lecture de Games of Thrones, on proposerait au lecteur, sur sa tablette, de retrouver une bande-annonce de la série. Et évidemment, un lien de vente juste en suivant. 

 

Et dans le cas de la fan fiction, qui est actuellement la grande nouveauté d'Amazon, qui a ouvert une collection dédiée à ce genre littéraire, on imagine aisément les revenus que la firme pourrait en tirer. Une fois la lecture de Twilight achevée, voilà que l'on se retrouve avec une dizaine de propositions de livres écrits par des fans qui s'inscrivent dans l'univers de Bella et Edward. 

 

Bien entendu, le brevet souligne également la part de viralité possible, puisque des commentaires d'internautes, depuis des réseaux sociaux, pourraient apparaître, pour enrichir la lecture de réflexions plus ou moins pertinentes. Le tout restera à la discrétion du lecteur qui modifiera les préférences de Kindle X-Ray, pour ne recevoir que les contenus qu'il souhaite. 

 

Enfin, le brevet, couvrant un très vaste champ d'applications possibles, donnerait la possibilité de découvrir les annotations des lecteurs qui ont accepté de les partager. Le brevet souligne en effet que « les fournisseurs de contenus cherchent des façons d'améliorer l'expérience d'un individu, quand il lit un media ».

 

Il s'agirait donc de considérer le fichier numérique premier comme une strate autour de laquelle s'articulerait d'autres strates, sobrement baptisées « contenus », mais qui connaîtraient de multiples déclinaisons. Et ces contenus additionnels se référeront évidemment aux centres d'intérêts du consommateur, tout en restant en relation avec l'ebook.