De Marque, Numilog et Mantano expérimentent URMS, le DRM de Sony DADC

Julien Helmlinger - 06.10.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - DRM copyright - numérique ebook - technologie


Voilà plus de deux ans désormais que les services d’innovation technologique de Sony DADC préparent leur propre alternative de Digital Rights Management, verrou pour les ebooks. La solution baptisée URMS, User Rights Management Solution, à contre-pied des polémiques, et va conjointement être expérimentée par les distributeurs de livres numériques DeMarque et Numilog, avec le spécialiste français des applications de lecture numérique Mantano.

 

Gavin protests

Un nom à rassurer les sceptiques ? CC by 2.0 par Karen Rustad

 

 

Sony DADC, pour Digital Audio Disc Corporation, est un fabricant de supports physiques comme les CD et DVD, notamment, faisant partie du réseau mondial de la multinationale nippone. Par ailleurs, la structure développe également des solutions DRM et autres technologies connexes, notamment pour le livre. Pour ce dernier elle nous annonçait d’emblée une future solution adaptée au marché des ebooks d’occasion.

 

URMS va être mis à l’épreuve courant 2017 par des entreprises représentant une part importante des catalogues dématérialisés en langues française, italienne et espagnole. Numilog et DeMarque estiment qu’elle va favoriser « une adoption plus large du livre numérique au format EPUB 3, notamment des livres enrichis, tout en simplifiant l’expérience usager et permettant la construction de nouveaux modèles économiques. Montano se chargera de proposer des applications de lecture Android/iOS ».

 

Basée sur Marlin, la solution présenterait quelques atouts spécifiques :

 

- Le parcours client est simple et totalement transparent : Elle ne requiert aucune création de compte spécifique, ni aucun mot de passe. Ainsi, l’ouverture des livres élimine les problématiques de support clients liées aux DRM.

- Il s’agit d’une solution de protection déjà utilisée et reconnue mondialement pour son efficacité depuis de nombreuses années, en particulier dans les domaines de la vidéo, de la musique et du jeu.

- Il s’agit d’une solution naturellement interopérable qui permet à chaque distributeur et à chaque libraire de proposer des livres numériques qui peuvent être ouverts et lus avec des solutions de lecture tierces et de s’insérer dans un écosystème ouvert.

- Elle permet aux éditeurs de créer de nouveaux modèles économiques tels que le prêt interindividuel, les abonnements de bibliothèques, de gérer les problématiques d’héritage numérique ou de choix par l’éditeur du nombre d’appareils de lecture autorisés.

 

 

Selon le président de Numilog Denis Zwirn, « dans un contexte fortement concurrentiel » URMS pourrait constituer « un facteur clé de succès, offrant un environnement ergonomique et ouvert, à l’échelle internationale ».

 

La DRM LCP : grands enjeux, risques élevés  

 

 

Son homologue chez DeMarque, Marc Boutet, souligne quant à lui sa « flexibilité » économique et technologique, ainsi que sa compatibilité avec le SDK du consortium Readium, dont d’autres membres adoptent la solution (DataLogics, BlueFire, Immanens).