Découvrir la rentrée littéraire sur le Reader de Sony

Clément Solym - 12.05.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - ebook - rentrée - littéraire


Alors que le matin même, une personne d'Editis vient vous chercher des poux dans la tonsure, recevoir un communiqué de presse émanant de Place des éditeurs, filiale d'Editis, cela relève du miracle. Mais de quoi s'agit-il exactement ?

Pour ce qui est de notre différent avec l'intéressée, on s'en moque un peu. En revanche, pour ce qui est du communiqué, c'est assez intéressant. En effet, Place des éditeurs nous sort le grand jeu dans un partenariat avec Sony, qui a offert 10 modèles PRS-600 à des boutiques de type grandes surfaces culturelles (FNAC, etc.). Et ce, pour préparer la rentrée littéraire.

Simplifier le travail des libraires

Contactée par ActuaLitté, Place des éditeurs nous confirme que « les retours des libraires ont été très positifs. Pour beaucoup, cet outil va simplifier grandement leur travail, estiment-ils ». En l'occurrence, l'éditeur a accompagné les Readers de onze ouvrages en tout dont :
  • Roberto Alrt, Les sept fous
  • Geraldine Books, La solitude du docteur March
  • Mattia Signorini, La symphonie du temps qui passe
  • Richard Flanagan, Désirer
  • Vanessa Caffin, Mémoire vive
  • Joanna Smith Rakoff, Le plus bel âge
  • Christophe Ghislain, La colère du rhinocéros
  • Monica Ali, En cuisine
Tous ces livres sont destinés à la rentrée littéraire, et seront publiés chez Belfond et Presses de la Cité entre le 12 août et le 2 septembre. Les libraires qui ont bénéficié des Readers les ont reçus la semaine dernière et Place des éditeurs n'a pas eu besoin de débourser un centime : Sony, dans la grande générosité de son partenariat, a offert les modèles de PRS-600.

Étonnant, il n'y a pas si longtemps, une bibliothèque avait eu toutes les peines du monde à obtenir ne serait-ce qu'une réduction pour acheter des Readers...

Une initiative bien reprise

Pour ceux qui ont un peu de mémoire, cette initiative ne sera cependant pas le « synonyme d'opportunités incroyables pour le livre » et moins encore, comme on peut le lire « pour la première fois, une rentrée littéraire se fera sur Readers pour certains acheteurs littérature des principales enseignes culturelles ». Enfin, sur Sony Reader, peut-être, mais sur lecteur ebook, sûrement pas.

Eh non, parce qu'en juillet 2008, Tite-Live et Bookeen avaient déjà chargé des Cybook Gen3 avec 25 titres de la rentrée littéraire - ainsi que 15 autres qui devaient être disponibles par la suite. Le tout par l'intermédiaire de ePagine. Une initiative que Stéphane Michalon décrivait comme permettant « aux libraires et aux éditeurs de s’approprier le lecteur numérique en douceur tout en s’appuyant sur un service extrêmement utile dans la chaîne de valeur du livre ». Et parmi les éditeurs, on comptait Actes Sud, Flammarion, P.O.L. Le Seuil, Bourgois et bien d'autres.


Exactement ce que Place des éditeurs souhaite réaliser. Mais avec ses titres cette fois.

Les lecteurs ebook, des outils pour professionnels ?

Reste que l'initiative est bonne, même si auréolée d'un vernis marketing inutile. Il est important de montrer que les lecteurs ebook peuvent avoir une utilité du côté des professionnels, que ce soit chez les libraires, pour leur simplifier la vie, ou les éditeurs, qui réalisent alors des économies sur les envois de service de presse auxdits libraires.

D'ailleurs, Volumen avait aussi réalisé une expérience similaire, en dotant ses représentants de Cybook Opus pour leur permettre de pouvoir lire les épreuves des livres. « Les épreuves représentent un coût élevé pour les éditeurs, autant qu'un laps de temps incompressible entre la reprographie que réalise l'éditeur, puis l'acheminement vers notre service puis celui qui s'ajoute de distribution aux représentants. Avec ce nouveau système, nous pensons vraiment gagner en efficacité », nous expliquait en effet Volumen.

Mais si, le numérique arrive...