medias

Des bénévoles corrigent 25000 titres du domaine public

Julien Helmlinger - 17.04.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Numérisation - Correction - Domaine public


Dans le cadre du Projet Gutenberg, un collectif international composé de 100.000 bénévoles, s'investit depuis le 10 avril dernier dans un effort massif de relecture et de correction. Car ces âmes volontaires se partagent une vaste tâche, celle de passer en revue les 25.000 livres du domaine public dernièrement scannés afin d'être mis à disposition de tous, sur le site Web de la bibliothèque numérique fondée en 1971.

 

 

 Trouvez l'erreur...

 

 

Le Projet Gutenberg s'appuie sur des ordinateurs qui relisent les livres et les convertissent en format ebook. Mais comme l'oeil de la machine n'est pas encore aussi fiable que celui de l'homme, dans le cadre de cette activité de relecture, les erreurs ne sont pas rares à se glisser dans le titre numérisé. Le collectif Distributed Proofreaders a donc été mis en place afin de veiller à les débusquer.

 

Mettant à profit les possibilités offertes par le Web, Distributed Proofreaders divise la charge de travail en pages individuelles, ce qui permet à de nombreux bénévoles, des quatre coins du globe, de travailler simultanément sur un même livre, ce qui accélère naturellement le processus de création.

 

Les participants à la relecture reçoivent donc le texte numérisé en format image, en parallèle à la version convertie en OCR, sur une même page Web, ce qui leur permet de vérifier et corriger le texte de manière efficace. Chaque page est ainsi relue par deux bénévoles, puis le texte intégral d'un ouvrage est remis en ordre, et enfin soumis aux archives du Projet Gutenberg.

 

Pour rejoindre la communauté des correcteurs bénévoles de Distributed Proofreaders, il suffit de s'inscrire sur la plateforme. Merci à eux, en tous les cas.