Des bibliothèques américaines lancent un portail pour autopubliés

Julien Helmlinger - 03.09.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Auteurs - Autopublication - Portail


Dans l'optique d'aider les auteurs qui souhaitent s'autopublier, les bibliothèques publiques des Comtés de Henderson et de Daviess, dans le Kentucky, ont lancé leur portail web. Mutualisant leurs efforts, au-delà de leurs sites internet respectifs, ces institutions s'unissent pour offrir aux écrivains les outils et ressources nécessaires pour faire paraître leurs œuvres. La nouvelle plateforme propose également un calendrier permettant de prendre rendez-vous afin de promouvoir ses titres autopubliés en bibliothèques.

 

 

 

 

Essy Day, directrice du service de prêt d'Henderson, a expliqué à la presse américaine que le but de l'opération n'était pas que les bibliothèques publient elles-mêmes les ouvrages pour le compte de leurs auteurs. Il s'agira en revanche de regrouper et mettre à leur disposition l'ensemble des outils et ressources nécessaires. Notamment ce fameux calendrier, qui permettra d'organiser la promotion des titres directement auprès des bibliothécaires.

 

Cette nouvelle plateforme, ePublishOrBust, est encore en phase bêta. Des ressources doivent y être ajoutées de sorte qu'au lancement officiel le portail offrirait toute une série de liens à destination des outils et autres discussions liés à l'autopublication numérique. Par ailleurs les deux bibliothèques partenaires y ajouteront un agenda qui servira à annoncer leurs propres événements destinés à éclairer les auteurs sur la pratique éditoriale.

 

Pour le moment les deux services de prêt sont les seuls à contribuer au programme, mais Essy Day annonce que d'autres bibliothèques devraient rejoindre l'initiative et contribuer à étoffer cet agenda de rencontres. La Bowling Green Public Library, du Kentuclky également, est la prochaine attendue.

 

Aux États-Unis, de plus en plus de bibliothèques s'impliquent dans la promotion de l'autopublication. Une convergence qui peut se traduire par l'organisation de concours d'écriture en partenariat avec des plateformes comme Smashwords, voire par la mise en place d'ateliers et de conférences sur le thème de la rédaction. Citons également la mise à disposition d'une Espresso Book Machine par laquelle aux auteurs d'imprimer leurs propres titres...