Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Des consignes plus souples sur les appareils électroniques dans les avions

Clément Solym - 21.06.2013

Lecture numérique - Tablettes - avion - appareils électroniques - recommandations


Les compagnies aériennes, toujours soucieuses du bien-être de leurs clients, particulièrement ceux en Business, devraient prochainement recevoir de nouvelles recommandations de la Federal Aviation Administration. Et ce, concernant l'usage d'appareils électronique à l'intérieur des appareils. Pas encore question d'accepter qu'on reçoive des appels en plein vol, mais la législation va progresser.

 

  He is flying planes on the iPad.

Angry JulieMonday, CC BY 2.0

 

 

Certains appareils seraient donc prochainement autorisés, en vertu des recommandations de la FAA, qui compte 28 membres, et s'appuie sur le rapport d'une commission gouvernementale. Celui-ci soutient la thèse d'un assouplissement des normes, qui ont été mises en place en 1966, et assez peu révisées depuis. 

 

Tout ce qui sert donc à la lecture - lecteur ebook comme lecteur MP3 - devrait profiter de cette vague de détente, mais il est évident que pour l'heure, les téléphones portables ne seront pas inclus. 

 

Or, des études ont montré que les clients, pour 30 % d'entre eux, oublient régulièrement d'éteindre leur appareil durant le vol. Et cela n'a pour le moment pas provoqué d'accident majeur. Dans le cadre de ses préconisations, la FAA pourrait donc autoriser le recours à certains appareils électroniques, durant la totalité du voyage. 

 

D'autant que le marché pour développer des outils de connexion à bord des avions serait particulièrement lucratif - et évalué à plus de 3 milliards $ annuels. Chez Air France, on plaide d'ailleurs en faveur d'une norme globale et internationale, qui simplifierait grandement la situation.

 

In-Flight Entertainment Services, s'est penché sur les loisirs préférés pour tuer le temps en plein vol. Les résultats publiés sous forme d'infographie révèlent un vrai plébiscite (41 %) pour les films diffusés sur écrans, qu'il s'agisse de la programmation de la compagnie aérienne ou de la vidéothèque personnelle des passagers.

 

Bon deuxième, la lecture pour 21 % des clients sondés, immédiatement devant ceux qui profitent du voyage pour dormir. Au final, ce sont les canaux de radio qui semblent boudés par les sondés de l'étude. (via WSJ)