Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Des élèves contre les manuels numériques obligatoires

Julien Helmlinger - 28.03.2014

Lecture numérique - Usages - Education - Manuels scolaires - Numérique


Tandis qu'au sein de leurs établissements scolaires la politique est au remplacement des manuels physiques par des supports numériques, les élèves de cinq collèges d'Alamo ont organisé des manifestations de protestations sur leurs campus. Ils se plaignent notamment de ce que la dématérialisation les privera de la possibilité d'acquérir et revendre leurs manuels d'occasion, et notamment se les échanger entre proches.

 

 

 

 

Selon un sondage de la National Association of College Stores, aux États-Unis, ils seraient 75 % d'étudiants répondants à préférer lire en format imprimé. L'argumentaire de l'administration de leurs écoles repose quant à lui sur le fait que les manuels numériques seraient moins chers et pourraient être téléchargés avant la rentrée, mais la question du libre-choix s'inviterait dans l'équation.

 

Si le passage au tout numérique devait avoir lieu, les détaillants locaux ne pourraient plus vendre de manuels parce qu'ils ne correspondront plus aux besoins des élèves, et ces derniers seront dans l'incapacité à parcourir les boutiques à la recherche des meilleures offres tarifaires

 

La dématérialisation peinerait à convaincre sur le créneau. Amazon et Google proposent tous deux des programmes de location de manuels scolaires, exclusivement réservés aux résidents des États-Unis, mais ces firmes ne communiqueraient que peu à propos de ces offres, malgré leurs communications quasi hebdomadaires. Quand le marché semble par ailleurs abandonné par d'autres entreprises, par exemple Inkling.

 

(via Good E Reader)