Des histoires pour les filles rebelles : un projet numérique jeunesse étonnant

Lettres numériques - 16.05.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - projet éditorial numérique - application lecture livre - femmes ebook projet


Les solutions de crowdfunding ont favorisé l’essor de multiples projets éditoriaux – culturels, plus largement, mais pas simplement – en permettant de soumettre à l’avis de chacun la possibilité d’un financement. Au détour de quelques perles, on rencontre parfois des choses hors norme. Lettres numériques en a dégoté un, monté par deux femmes, qui mérite une attention toute particulière.

 

 

L’idée de départ était de vous présenter un super eBook dont la campagne sur Kickstarter venait de commencer. Cet eBook s’appelle « Good night stories for rebel girls ». En faisant quelques recherches sur les auteurs/créatrices de l’eBook, je suis passée de surprise en surprise et en suis arrivée à la conclusion que ce livre, ses auteures et la boîte qu’elles ont créée sont remarquables. J’irais même jusqu’à dire que c’est ce qui se rapproche le plus du meilleur de la culture numérique pour enfants à l’heure actuelle.

 

177a88c1131c6081d8c068f027cd1fa2_original

 

 

 

Elena Favilli et Francesca Cavallo sont italiennes et vivent aujourd’hui en Californie. Elena étudie d’abord la sémiotique à l’Université de Bologne et obtient ensuite une bourse pour le New Media Program de la Berkeley Graduate School of Journalism. Francesca Cavallo est metteuse en scène et crée la compagnie de théâtre Kilodrammi dans laquelle elle travaille avec des enfants et organise dans sa région d’origine (les Pouilles) ce qu’elle appelle un « festival d’imagination durable ».

 

De leur rencontre naît la start-up Timbuktu avec un premier projet de magazine digital à destination des enfants. « Nous avons décidé de l’appeler Timbuktu, c’est un peu comme un lieu qui est si lointain que l’on a l’impression qu’il sort tout droit de notre imagination, mais qui, en réalité, existe bel et bien. Timbunktu est un peu notre rêve, celui de créer un espace nouveau dans lequel les enfants pourraient rencontrer la réalité par le biais du rêve. » (cf.ici)

 

988edeef41ff236e864efc236c005acc_original

Leur slogan : ‘Promote imagination as a tool to know the world’. (Promouvoir l’imagination comme outil pour connaitre le monde)

 

 

En 4 ans, Elena et Francesca ont proposé 12 applications mobiles, 6 livres (eBook et papier) et un e-magazine pour enfants. Très rapidement, elles se lancent également dans la rénovation d’espaces urbains à destination des enfants. Leur but : impliquer les enfants et leurs familles pour rendre ces espaces délabrés à nouveau beaux et conviviaux et leur permettre de jouer dans des endroits qu’ils auront aidé à rénover. Ce projet, répliqué aux quatre coins du monde, a d’ailleurs obtenu une mention à la Biennale d’architecture de Bordeaux en 2014.

 

Enfin, dernier projet en date, « Good night stories for rebel girls » est un eBook/livre papier. L’origine de cette idée part d’une constatation : les livres pour enfants ne valorisent pas suffisamment l’image de la femme. D’ailleurs, d’après une étude du département de sociologie de l’Université de Californie, la majorité des livres pour enfants continue de proposer un héroïsme majoritairement masculin. Elles ont donc décidé de rassembler 100 portraits de femmes qui ont changé le monde.

 

 

 

Peu avant l’idée de l’eBook et la campagne de financement du livre, Elena Favilli expliquait dans un article du Guardian à quel point il est difficile pour une femme de s’inscrire dans la dynamique de la Silicon Valley et d’y défendre des projets, devant sans cesse slalomer entre les attitudes machistes et la blague lourdingue de cette « élite » qui pourtant se pense à des années-lumière du reste du monde.

 

Malgré tout, la campagne de « Good night stories for rebel girls » s’achève dans 12 jours et le projet a déjà récolté 338.913 $ sur les 40.000 $ demandés au départ. En plus de l’eBook, les auteures ont prévu de sortir un audiolivre, un livre de coloriage, une version papier (en anglais dans un premier temps, mais assez vite dans d’autres langues, je suppose), des posters et des tatoos.

 

Le livre papier et l’eBook seront envoyés aux heureux donateurs en novembre prochain. On se réjouit…

En attendant découvrez un de leurs eBooks gratuits : « The stellar lady » : www.timbuktu.me/free

 

 

fa68e0787de629c737088e984ab9af16_original

 

 

Pour prolonger la lecture : http://www.valigiablu.it/ragazze-ribelli/

 

Cet article nous a donné l’idée de rédiger des portraits de femmes qui font bouger le numérique alors si vous avez des idées, n’hésitez pas à nous les envoyer : gaelle@lettresnumeriques.be

 

 

— Vincianne D'Anna