Des millions de livres numériques, de lecteurs et de questions

Clément Solym - 30.12.2011

Lecture numérique - Usages - livre numérique - 2012 - marchands


Avec quatre millions, au moins, d'appareils vendus durant les fêtes, Amazon a tout explosé. Même sa communication, d'ordinaire bien moins axée sur les chiffres, et plus nébuleuse. Pourtant, toute la gamme Kindle semble avoir profité de ce mois de décembre. 

 

C'est que le lecteur ebook et la tablette sont de nouveaux jouets pour grands enfants, autant que des outils attractifs pour pour futurs ex-enfants. Avec un lecteur ebook, les plus jeunes expérimentent une nouvelle relation au texte. Si l'on vous a toute votre vie appris que l'espace incarné par un ouvrage papier est un livre, alors vous vous y cantonnez. Mais si la découverte des oeuvres s'établit au moyen d'un autre appareil, en l'absence d'outil de comparaison, l'enfant y croira tout autant.

 

Papa, maman, leur lecteur ebook... et moi

 

La question n'est pas tant de savoir si les lecteurs ebook amènent à la lecture, que de savoir comment les parents les manipuleront pour susciter l'intérêt de l'enfant. Dans une approche assez classique, redoutant la fragilité de l'appareil et les manipulations pas vraiment précautionneuses de l'enfant, les parents auraient rapidement tendance à sommer leur progéniture de ne ‘pas toucher'. Ou bien de refiler un exemplaire papier, bien moins fragile, pour profiter, eux, plus sereinement de leur nouvel achat. 

 

Pourtant, des études évoquées dans le Time Magazine montreraient plutôt qu'une relation mutuelle d'échange et de sensibilisation à ces nouveaux outils de lecture serait particulièrement profitable. Faire interagir l'enfant avec l'écran tactile de tel ou tel appareil, anticiper ses questions ou le solliciter durant la lecture resterait la meilleure des approches. 

 

 

Les trois grands acteurs de cette année, Kobo, Kindle et Nook, ont définitivement revitalisé la lecture, en commercialisant des appareils de plus en plus attractifs financièrement. Mais également en provoquant l'engouement et l'intérêt. Mieux : Barnes & Noble, la chaîne de librairies qui propose le Nook, a lancé deux modèles de tablettes, quand Amazon ne dispose que du Fire, et qui permettent d'avoir accès à des pages en couleur. L'idéal de la BD numérique commence à poindre, alors que l'iPad, déjà bien installé, manquait encore de clients pour ce type d'oeuvres. 

 

Un marché conçu pour croître

 

Les témoignages venus d'outre-Atlantique convergent d'ailleurs : on retrouve dans les aéroports et les zones de transhumance de plus en plus de consommateurs accrochés à leur lecteur ebook - voire pour les plus cossus, leur tablette. Et le secteur de la lecture numérique connaît définitivement une croissance rapide sur le territoire étasunien. Que nous réserve 2012 ? Hormis la fin du monde programmée pour le 21/12/2012, difficile de le savoir. 

 

Une plus forte croissance encore du secteur de l'autoédition, y compris en France, c'est assez prévisible. D'abord, pour des raisons financières : le livre numérique d'un auteur indépendant est souvent vendu à un prix plus intéressant pour le chaland. Même si le nom ou la marque de l'éditeur n'y figurent pas, les restrictions de budget de chacun passeront par là. Et la possibilité offerte par les différentes solutions d'autoédition risquent de faire gentiment recette, surtout en assurant au client qu'il pourrait peut-être vendre plus de livres que Dan Brown, tout en gagnant bien plus d'argent que lui.

 

Il est encore trop tôt, ou bien ne le saura-t-on jamais, pour découvrir le nombre d'appareils qui a été vendu dans le monde entier. Une seule certitude, les commandes effectuées auprès des fabricants asiatiques n'affichent pas de baisse. Alors, l'autre futur grand champion, ce sera assurément l'offre gratuite, celle qui permet de redécouvrir la littérature classique sans dépenser un centime. A ce titre, plusieurs offres existent déjà, et ActuaLitté a ainsi ouvert récemment une bibliothèque numérique, en partenariat avec Google Books, pour offrir à ses lecteurs de quoi alimenter leurs machines. Avec des possibilités de stockage de l'ordre de 1000 à 1500 ebooks, les possesseurs de ces appareils ne manqueront pas de lecture.

 

Tout n'est pas si facile, tout ne tient qu'à un fil (NTM)

 

Si l'année 2011 était celle du commencement, 2012 sera pour le monde entier, une année où le livre numérique sera au rendez-vous. 

 

Avec tous les travers que cela implique. N'oublions jamais : impossible d'acheter un livre numérique dans le plus total anonymat. Il faudra toujours passer par une carte bleue. Une contrainte parmi bien d'autres, évidemment. 

 

De même, qu'en sera-t-il de la pérennité de ces machines, dans un an ou deux ou cinq ? L'interopérabilité du livre papier n'est plus à démontrer, ce qui ne manque pas d'être soulevé par les opposants ou les professionnels récalcitrants. Et puis, les risques de domination, de monopole de la lecture, de la découverte, le déclin des librairies abandonnées déjà outre-Atlantique et menacées en France. On évoquera aussi les écosystèmes fermés, dont la palme revient inéluctablement à Amazon, pourtant l'acteur aujourd'hui incontournable.

 

L'édition n'a pas encore vécu, en France, le bouleversement du livre numérique, et si l'on ne peut qu'entendre les réticences des uns et des autres, elles sont en grande partie fondées sur des craintes légitimes. D'un côté, l'engouement pour une approche nouvelle, de l'autre, la perte d'un monde ancien, et les carcans qu'il dessine. 

 

Rien ne sera simple, pour 2012. Du tout. 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.