medias

Des ventes d'ebooks multipliées par 7 entre 2010 et 2015 (Barnes & Noble)

Clément Solym - 21.11.2011

Lecture numérique - Usages - Barnes & Noble - prévisions - ventes


Lors d'une présentation au Liberty Media's investor meeting, jeudi dernier, le libraire Barnes & Noble a fait part de ses prévisions pour le marché du livre imprimé et numérique. Des constats intéressants, tout autant que les pronostics posés par la chaîne.

Celle-ci estime en effet que le marché du livre imprimé va décroître pour passer de 21 milliards de dollars en 2010 à 14 milliards de dollars en 2015. Parallèlement à cela, le marché du livre numérique devrait passer selon le libraire de 1 milliard de dollars en 2010 à 7 milliards de dollars en 2015. L'un dans l'autre, donc, la perte en papier devrait être compensée par les ventes de numériques, si l'on suit leur projection.

 


En ce qui le concerne plus précisément, le libraire a prévu de gagner des parts de marché sur le secteur du livre imprimé (notamment parce que son plus gros concurrent, Borders, n'est plus là) passant de 17 % à 20 %.

 

Il a estimé que ses ventes de livres imprimés devraient chuter de 3,6 milliards de dollars à 2,8 milliards de dollars toujours sur la même période. Il a envisagé une augmentation de ses ventes d'ebooks qui passeraient de 250 millions de dollars en 2010 à plus de 2 milliards de dollars en 2015.

Selon Barnes & Noble, sur l'année fiscale 2012, ses ventes d'appareils Nook et de contenus numériques devraient atteindre 1,8 milliard de dollars. Sur l'année fiscale 2011, ces ventes-là s'élèvent à 880 millions de dollars.