Détecter les faux avis des pages Amazon, avec Fakespot

Antoine Oury - 28.01.2016

Lecture numérique - Usages - pages Amazon Fakespot - Fakespot avis commentaires - marketing


Dans l'environnement numérique, tout est bon pour faire sa promotion : les plateformes de vente se gavent de toutes données qui passent à leur portée, et les notes et commentaires ajoutés sur les pages des livres sont devenus des facteurs de mise en avant. Avec un revers de la médaille, les faux commentaires, montés de toutes pièces et destinés à convaincre d'éventuels acheteurs de placer leurs billes. Un site promet de tous les confondre.

 

We are all fakes

(Cathrine Idsøe, CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

« Fatigué des faux avis ? », s'interroge Fakespot sur sa page d'accueil. L'outil s'utilise sur Amazon, et seulement sur ses versions américaine, britannique, canadienne et australienne, pour le moment. D'une simplicité enfantine — il suffit de coller le lien d'une page produit d'Amazon —, le site propose une analyse des commentaires sur un produit, et fournit un résumé de l'authenticité de ces derniers.

 

Test effectué sur la page de The World of Ice & Fire, de George R.R. Martin, Elio Garcia et Linda Antonsson

 

 

L'analyse s'appuie sur l'ensemble des commentaires publiés, et prend plus ou moins de temps, selon les pages produits : au cours de l'analyse, Fakespot compare visiblement les commentaires des utilisateurs à ceux qu'ils ont posté sur d'autres pages produits, probablement pour vérifier si le vocabulaire et la formulation sont différents d'un texte à l'autre.

 

On remarquera que des commentaires postés sous un nom générique du style « Amazon customer » (« client Amazon ») ou « one customer » (« un client ») sont beaucoup plus susceptibles d'être soupçonnés de dissimuler des robots. 

 

 

 

Évidemment, difficile de résister à une rapide comparaison entre livre publié par un éditeur traditionnel et livre autopublié : The World of Ice & Fire présente donc 83,3 % de commentaires jugés fiables, contre 16,7 % de commentaires peu dignes de confiance, sur 1317 critiques postées.

 

À l'inverse, Becoming Marta, de Lorea Canales, Gabriel Amor, publié le 1er février 2016 (sic) par Amazon Crossing, à partir d'une œuvre autopubliée, reçoit une analyse très négative, avec 54,9 % de commentaires peu dignes de confiance. 

 

 

Il est possible de valider ou contester l'analyse proposée par le site, probablement pour que Fakespot améliore son propre algorithme. 

 

Difficile de dire si le site d'analyse restera longtemps opérationnel, ou si Amazon verrouillera l'accès aux contenus publiés sur ses pages. D'autant plus que le marchand s'est déjà engagé dans la lutte contre les faux commentaires : certains commentaires sont ainsi suivis de la mention « Achat vérifié », qui confirme que la personne qui commente s'est bien offert le produit en question.

 

Dans le domaine de la littérature, Amazon avait lancé la chasse aux faux commentaires en visant les profils qui présentaient des affinités avec les auteurs dont ils commentaient les titres. Une tentative remarquée, mais aussi largement critiquée, tant les œuvres des auteurs, et leur succès commercial, sont guidés par la constitution de communautés par affinité.

 

(via CNet)