Détruire les mythes : aucun impact de l'ebook sur le papier

Clément Solym - 23.04.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - détruire - mythes - impact


Dans la musique, on clame que le numérique a tué le CD - oubliant parfois que peut-être l'absence de prix unique a pu également assassiner les disquaires.

Mais dans l'industrie du livre, on râle parce que le numérique tuera le papier. Le numérique a donc mauvaise presse, d'ailleurs c'est à lui que l'on doit également la hausse des prix du pétrole et l'augmentation de mon loyer. Bref...

Pour en finir avec les préjugés

Un rapport à venir en juin et que le Joint Information Systmes Committee est en train d'analyser montrerait toutefois que la situation n'a à peu près rien à voir avec les angoisses irrationnelles qui guident les éditeurs.

Durant deux années, des étudiants anglais se sont vu prêter 36 manuels numériques, traitant de science, de technologie et de médecine. Les premiers résultats de cette étude, selon Hazel Woodward, directrice de presse à Crandford university et bibliothécaire universitaire sont intéressants, en ce qu'ils ont « détruit quelques mythes » autour du livre électronique. Et bien d'autres restent à pourfendre...

« Aucun impact » négatif sur les ventes de papier

Et le primordial est que l'accès aux textes en version numérique n'a « aucun impact » sur la vente des textes papier. Bien que les premiers aient été très utilisés, les chiffres prodigués par Nielsen BookScan montrent que les ventes de pbook (par opposition à ebook) sont restées stables. Ni plus, ni moins : tout pareil, rapporte Book Brunch.

Une utilisation généralisée et non générationnelle

En outre, la légendaire génération Google en prend aussi pour son grade : l'utilisation des manuels électroniques s'est faite par toutes tranches d'âge, sans que les jeunes, ou les digital natives, soient particulièrement ciblés. De plus, les sessions de consultation des livres numériques n'excédaient pas 13 minutes et on a constaté que les étudiants piochaient çà et là plus qu'ils ne restaient plongés longuement dans leurs livres.

Cartographie de l'ebook

L'étude fera date parce qu'elle est la première à analyser sur une aussi longue période le comportement des utilisateurs avec les ebooks. Avec près de 48.000 réponses reçues pour alimenter ses conclusions, elle ne manquera pas non plus de donner matière à analyse et compréhension du marché et de la relation réelle, et non plus fantasmagorique. Éditeurs participant et universitaires vont alors se partager les données pour établir une cartographie de l'ebook.

Petite note : la question des DRM a été abordée. Probablement inspirée par les traumatismes liés à la musique, les sondés ont été unanimes, qu'ils soient étudiants ou administrateurs. Ces verrous sont ennuyeux et inefficaces, et « complètement détestés »...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.