Diversité de l'offre, partage de la valeur : les enceintes connectées inquiètent

Antoine Oury - 29.05.2019

Lecture numérique - Acteurs numériques - enceintes connectees livres audio - diversite offre enceinte connecte - assistants vocaux hadopi


L'Hadopi et le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel ont réalisé une étude conjointe sur les assistants vocaux, omniprésents dans nos smartphones et équipements audiovisuels, et les enceintes connectées, notamment poussées par Amazon et Google ces derniers mois. Alors que ces appareils prennent une place importante dans les usages, notamment pour le livre audio, l'étude s'interroge sur l'émergence de nouveaux écosystèmes fermés.

amazon echo
Un appareil Amazon Echo ( www.quotecatalog.com, CC BY 2.0)


Des outils favorisant la concentration et la création d'écosystèmes fermés : l'étude de l'Hadopi et du CSA s'inquiète de cet aspect des assistants vocaux et autres enceintes connectées, à l'image de Siri, dans les smartphones Apple, ou des appareils Google Home et Amazon Echo. Le système vocal utilisé par ces solutions techniques mène à une absence d'écran, qui limite les possibilités de choix.

« L’absence d’écran modifie en profondeur les relations entre les médias, les consommateurs et l’éditeur du système d’exploitation de l’enceinte connectée », détaille ainsi l'étude. « [L]’absence d’écran empêche la marque d’utiliser des outils visuels pour être identifiée, reconnue et choisie par le consommateur », tout en limitant le nombre de réponses proposées par l'enceinte ou prononcées par l'utilisateur.

Dans le cas où l'utilisateur sait quel service il souhaite lancer, le recours à la voix n'est pas problématique, mais dès lors qu'il demande à l'assistant ou l'enceinte de réaliser une action « ouverte », comme « Lis tel livre audio », l'outil utilise le service paramétré par l'utilisateur ou un service par défaut, généralement fourni par le fabricant de l'enceinte lui-même.

Ainsi, Amazon Echo redirigera l'utilisateur vers Audible pour la lecture de livres audio, et ne fera pas mention des services concurrents. Ces usages et limitations « conduisent à une nécessaire vigilance de la part des pouvoirs publics afin de garantir la diversité de l’offre, la transparence de l’information fournie aux utilisateurs et le développement économique du secteur », note l'étude.

Une vigilance d'autant plus importante qu'une partie conséquente des utilisateurs de ces outils (environ 40 % d'entre eux) ne sait pas comment paramétrer son enceinte et modifier les services utilisés par défaut.
 

Une écoute encore marginale de livres audio


Concernant les usages, les enceintes connectées ne sont pas encore l'appareil privilégié pour l'écoute de livres audio, mais 28 % des 285 individus interrogés par le CSA et l'Hadopi ont écouté au moins une fois un livre audio sur les 30 derniers jours. Soit presque un tiers des utilisateurs, ce qui laisse présager un avenir brillant pour ce format sur ces appareils.

D'un point de vue plus large, les contenus culturels sont très présents, avec 92 % des utilisateurs qui se sont divertis et cultivés à l'aide de leur enceinte connectée.
 
Aussi, les questions cruciales de visibilité — ou d'audibilité, étant donné le contexte — seront à terme incontournables pour les éditeurs de livres audio, si les usages de ces appareils vocaux connectés se concrétisent : des éditeurs de taille plus réduite, dotés de peu de moyens, pourraient se voir relégués en fin de catalogue, sans possibilité de s'offrir une publicité suffisante.

Et le risque reste que personne ne les entend crier...

L'étude complète de l'Hadopi et du CSA est disponible ci-dessous.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.