La première smartwatch dotée d'un écran braille bientôt disponible

Antoine Oury - 04.08.2015

Lecture numérique - Lecteur eBook - braille - smartwatch - Dot


La société Dot, basée à Séoul, et la dizaine de personnes qui composent l'équipe, sont particulièrement fiers de présenter la première smartwatch dotée d'un écran braille. Un dispositif vertical, qui présente 8 lignes de 3 points, et dont les différentes configurations permettent d'afficher l'heure, tout de même, mais aussi un navigateur web et un système de messagerie. Le tout soutenu par une ergonomie qui fait entrer le système d'écriture de Louis Braille dans une nouvelle ère technologique.

 

Les points du dispositif s'élèvent et se rétractent, à une vitesse qui peut être facilement réglée par l'utilisateur, pour reproduire les points saillants du braille sur papier. Les écrans braille existent depuis un moment, mais le coût de ces appareils les rend difficilement abordables. La première motivation de la société sud-coréenne était donc de proposer une technologie abordable, pour 300 $ – tout de même.

 

Le second défi technologique résidait dans l'intégration d'un lecteur ebook à l'appareil : le système d'écriture braille, mis au point au XIXe siècle, est peu à peu abandonné, souvent malgré eux, par les personnes empêchées de lire. Des solutions moins couteuses, mais qui garantissent souvent moins d'autonomie, sont préférées, comme la lecture à voix haute, automatisée ou non. Dot a souhaité apporter un début de réponse au problème, en intégrant une sorte de didacticiel braille. Ainsi, même un utilisateur totalement étranger au braille pourra se former à l'aide du dispositif.

 

La désaffection pour le système braille vient aussi du fait que seul 1 % des ouvrages publiés sont disponibles dans ce système d'écriture : selon Dot, l'ebook peut vraiment changer la donne. En France, Marie Renée Hector, Présidente du Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes (GIAA), s'était elle aussi alarmée de la disparition de l'apprentissage du braille : « Cette tendance à ne pas vouloir apprendre le braille aux enfants est dangereuse. Passer au tout audio risque de faire d'eux de nouveaux illettrés. »

 

En Corée du Sud, Dot développe également des dispositifs braille paramétrables qui peuvent être utilisés pour délivrer diverses informations, mises à jour facilement, dans les lieux publics. « Dès que la technologie évolue, nous sommes confrontés à plus d'informations en temps réel », souligne le PDG et cofondateur de Dot, Eric Ju Yoon Kim, « mais pour les personnes aveugles, le fossé ne fait souvent que s'agrandir ». (via TechInAsia)

 

Les précommandes pour la Dot Smart Watch devraient être ouvertes sous peu.