DRM : cet ebook s'autodétruira quand l'éditeur l'aura décidé

Clément Solym - 21.08.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - LockLizard - DRM - ebooks


Restons un moment dans le domaine du piratage de livres pour évoquer une solution de protection destinée aux livres électroniques que la société LockLizard a ajoutée à Lizard Safeguard, son outil pour fichiers PDF. Il s'agit tout d'abord d'un support multi-langue qui permettra à un plus grand nombre d'utilisateurs de gérer les fichiers sous DRM.

La seconde application est un instrument qui se souvient de la dernière page que vous avez lue : lorsque vous rouvrirez votre fichier, il vous entraînera directement là où vous aviez laissé votre lecture.

Le dernier ajout est un nouveau DRM, encore plus perfectionné, qui autorisera un nombre limité d'utilisation, ou de lectures, ou de nombres de pages à afficher, ou sur une période limitée. On connaît déjà ce genre de système quand on télécharge une version d'essai pour un logiciel, la voici appliquée aux livres électroniques.

En clair, l'éditeur pourra faire en sorte que le livre s'autodétruise au terme de la période qu'il aura décidée grâce à ces verrous. Une chance affirme l'éditeur du logiciel, puisque ce type de mesure n'est pas possible dans la vraie vie, avec un livre physique... Une chance...

Il permettra donc de proposer une période d'essai du livre et de ne payer que pour le conserver, s'il nous a plu. Dans le cas contraire, il sera simplement inutilisable. Quelle innovation ! La Society of Authors, toujours très inquiète des menaces du piratage peut donc dormir sur ses deux oreilles.