DRM Musclor : Adobe recule son "agenda kafkaïen" (Bookeen)

Nicolas Gary - 05.02.2014

Lecture numérique - Usages - DRM Musclor - Adobe - mise à jour


Changement de calendrier, pour la firme Adobe. Alors que le week-end dernier, un vilain bug dévoilait les projets de la firme - durcir pour imposer son outil de protection des livres numériques - une vaste mobilisation des acteurs a abouti à une reculade en bonne et due forme. La mise à jour de différents outils de la firme américaine allait engendrer une incompatibilité, empêchant la lecture de fichiers anciens, et contraignant les développeurs d'applications et de lecteurs ebook à de grosses évolutions, dans un délai très court. Trop court.

 

 

The iPad is iBad for freedom

_Max-B, CC BY SA 2.0

 

 

Les premières réactions, suite à la découverte du bug, qui n'aurait pas été une réelle anomalie, mais plutôt une préfiguration des évolutions à venir, étaient pour le moins alarmistes : « le problème rencontré récemment va se généraliser en mars… et conduire les utilisateurs à déserter l'environnement EPUB au profit d'Amazon. […] Franchement, on va vers une catastrophe commerciale. Ce sont les services après-vente qui vont se régaler à expliquer qu'ils ne peuvent rien faire, en l'état actuel des choses. Il faut avertir les usagers de ne pas mettre à jour Adobe Digital Edition, c'est impératif ! ». 

 

Un peu plus tard, Hadrien Gardeur, cofondateur de la librairie numérique Feedbooks pointait : « En agissant ainsi, ils montrent que non seulement ils se moquent complètement de l'écosystème en place, mais qu'ils ne sont pas un partenaire de confiance. Cette décision ne peut donc avoir qu'un seul impact: intensifier les efforts des uns et des autres pour s'affranchir d'Adobe. Readium SDK était déjà un pas dans cette direction, et il est évident que cette situation ne fera que renforcer le besoin de migrer vers Readium LCP ou des solutions sans DRM selon les cas. »

 

Du côté des éditions Gallimard, Alban Cerisier, responsable du développement numérique, remontait dans le temps : « Cela me rappelle la décision d'Apple d'instaurer un prélèvement sur les ventes réalisées à l'intérieur des applications. C'est un choix unilatéral, effectué par une société en état de quasi-monopole, et qui repose sur le même principe : on impose un choix, avec une communication proche du néant. » 

 

La balle dans le camp des éditeurs et revendeurs

 

Sollicité par ActuaLitté, c'est le fabriquant de lecteurs ebook et tablettes, Bookeen, qui nous a apporté la nouvelle. Laurent Picard, cofondateur, explique : « Nous sommes de nombreux acteurs à nous être manifestés contre cet agenda kafkaïen auprès Adobe, qui vient d'annuler l'échéance de juillet 2014. » En effet, dans un courrier diffusé par Datalogics, la firme décide de revenir sur son programme, en des termes plutôt laconiques.

 

Après avoir reçu les commentaires des clients et participants au webinar, Adobe a révisé son calendrier de migration pour ses clients. « Adobe n'a pas l'intention d'arrêter son support de ACS 4 ou de RMSDK 9 [NdR : le logiciel pour particulier et la solution pour éditeurs]. ACS 5 sera proposé pour les lecteurs plus anciens basés sur RMSDK 9 », explique Shameer Ayyappan, Senior Product Manager chez Adobe.

 

« Nous permettrons aux revendeurs et aux éditeurs de décider du moment où ils souhaitent installer leur DRM sur ACS 5, ce qui renforcera le besoin de lecteurs basés sur RMSDK 10. » 

 

En somme, le délai est allongé, et le mois de juillet n'est plus une date butoir ferme, et il semble que les éditeurs et revendeurs auront un peu plus la main sur le devenir de cette transition vers les DRM Musclor. Ce qui nous renvoie maintenant aux mêmes questions : l'utilité des DRM, et d'une solution appartenant à un acteur en position monopolistique sur la question.  




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.