DRM social ou le verrou personnalisé, véritable solution anti-piratage

Clément Solym - 26.03.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - DRM - social - verrou


Mike Shatzkin est consultant et depuis des années il réfléchit aux livres, qu'ils soient numériques ou papier et travaille également chez Idea Logical, société d'analyse.

Sa réflexion sur les DRM sociaux, ou verrous personnalisés mérite à ce titre d'être entendue. Si aujourd'hui le Syndicat national de l'édition préconise encore l'utilisation des DRM, la solution des DRM personnalisés, présente tous les avantages, sans aucun des inconvénients liés aux verrous normaux.

« Il me semble que les DRM sociaux, affichant le nom de l'acheteur ainsi que d'autres données (le plus agressif étant le numéro de carte de crédit) sur les fichiers, seraient suffisants pour supprimer la peur du piratage. J'ai entendu dire que les filigranes peuvent être effacés, mais également que tous les systèmes de DRM ne peuvent pas être piratés. L'avantage du DRM social est de ne pas interférer avec les autres utilisations et partages » entre un ordinateur et un autre périphérique, par exemple.

Évidemment, l'optique zéro DRM serait à viser, mais puisque l'industrie du livre tremble pour ses fichiers électroniques, mieux vaudrait donc proposer le DRM social que les verrous bêtes et méchants qui sclérosent l'utilisation. En affichant des données fournies par l'utilisateur, et acheteur de fichiers, ce dernier pourrait en effet réfléchir à deux fois avant de mettre son document en partage sur un réseau et le proposer au téléchargement à d'autres internautes...

Reste à faire comprendre cela à l'industrie, ou du moins, à lui faire découvrir cette possibilité. Entre trop tard pour empêcher l'arrivée des ebooks et foncer dans le mur en imposant des verrous imbéciles, l'alternative du DRM social serait définitivement une solution. LA solution... D'ailleurs, sur iTunes...