Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Droit de réponse : Calaméo répond à l’article du site ActuaLitte.com

La rédaction - 28.06.2017

Lecture numérique - Législation - droit réponse Calameo - piratage livres numériques - contrefaçon upload fichiers


Par courrier recommandé, la société Calameo, qui propose un service d’hébergement et de consultation de documents en ligne, a souhaité corriger des informations précédemment parues dans ActuaLitté. Nous évoquions en effet la présence d’une offre de livres piratés, simplement accessibles, sur Camaléo.com. L’entreprise estime que nous nous sommes trompés... 



Nous publions ici leur droit de réponse en plein texte, dans son intégralité.

 

 

Droit de réponse

Calaméo répond à l’article du site ActuaLitte.com (juin 2017)

 

En date du 14 juin 2017, M. Nicolas Gary, Directeur de la publication pour le site Actualitté, a rédigé et mis en ligne un article intitulé « Ironie : Calameo, un repaire idéal pour les pirates de livre ».

 

Nous avons hélas rapidement constaté qu’il ne s’agissait pas là d’un travail journalistique objectif mais d’un papier entièrement à charge. En effet, M. Gary n’a jamais pris la peine de nous contacter pour vérifier ses dires et a donc délibérément fait le choix de diffuser de fausses informations, souvent diffamatoires, à l’encontre de notre entreprise. Calaméo est la plateforme d’édition numérique française n° 1 avec plus de 10 millions de publications en ligne. 

 

Fondée en 2008, notre entreprise a suivi un parcours qui lui permet aujourd’hui d’être l’un des acteurs les plus reconnus de la publication et du partage de documents interactifs dans le monde, et c’est avant tout grâce à tous nos utilisateurs ! Merci !

 

Nous avons obtenu de nombreux résultats positifs au cours de ces dernières années, aussi bien sur nos outils d’édition numérique que sur nos progrès technologiques. Tout cela permet à nos utilisateurs particuliers et aux éditeurs professionnels de partager leurs documents interactifs enrichis avec un public toujours plus large. 

 

Nous tenons à rappeler que nous condamnons fermement le piratage ainsi que le non-respect des droits d’auteur. Calaméo a d’ailleurs toujours mis un point d’honneur à protéger la propriété intellectuelle. C’est dans ce but que nous prenons chaque jour toutes les mesures nécessaires notamment par le biais d’une équipe dédiée à la modération du contenu de notre site internet. 

 

Nous continuerons à travailler main dans la main avec notre communauté et à développer les systèmes nécessaires pour identifier et bloquer tout contenu qui ne respecterait pas l’utilisation correcte de Calaméo. En tant qu’hébergeur, Calaméo n’est pas responsable des documents partagés illégitimement sur le site. Pour autant, nous restons déterminés à faire respecter les conditions d’utilisation de notre plateforme, conditions qui interdisent formellement le non-respect des droits d’auteur. 

 

Bien que déjà clairement indiqué sur notre site internet, nous souhaitons souligner le fait que le téléchargement des publications n’est possible que s’il est autorisé par l’éditeur de la publication. Être titulaire d’un abonnement payant ne permet absolument pas de télécharger les documents présents sur notre plateforme. Nous sommes portés par les retours largement positifs de nos utilisateurs au fil des années et continuerons à tout faire pour leur offrir le meilleur service possible. 

 

Vous pourrez retrouver ici les témoignages de plusieurs collectivités qui utilisent Calaméo : https://www.calameo.com/read/0000000019d7919b66afc

 

Ainsi que les comptes-rendus des différentes rencontres que nous avons vécues : http://blog.calameo.com/category/our-publishers 

 

Nous invitons toute personne intéressée par notre politique d’entreprise à nous contacter directement. Nous serons ravis de répondre à toutes leurs questions !

 



NdlR : Evidemment, ActuaLitté se réjouit d'avoir donné à Calaméo l'opportunité de réaffirmer son engagement vis-à-vis du droit d'auteur : jamais il n'a été envisagé ni écrit que la plateforme encourageait au piratage. Cependant, il faut noter que l'upload de fichiers par des utilisateurs qui ne sont pas titulaires de droits reste simple, et génère une réelle offre pirate, au détriment de l'entreprise. 

À ce titre, nous déplorons que dans son droit de réponse, l'entreprise néglige de nous remercier : certains des comptes frauduleux que nous avions identifiés ont en effet été supprimés, suite à la publication de notre article. Nous sommes heureux d'avoir ainsi aidé la société à garantir la protection du droit d'auteur : de toute évidence, un travail de nettoyage s'imposait.

En revanche, subsistent de nombreuses oeuvres contrevenant au droit d'auteur – et pas simplement en version française, nous y reviendrons dans un prochain article. Aussi, illustrer le droit de réponse avec une image "Fake News" pour dénigrer et calomnier notre article semble assez peu réaliste.

Sollicité par ActuaLitté, Jean-Olivier de Berard, cofondateur de Calameo, n'a toujours pas retourné nos demandes de précisions.




Le droit de réponse de Calaméo en version PDF.