Du logiciel libre à l'ebook partagé sur les réseaux, avec les éditions Eyrolles

Antoine Oury - 31.05.2013

Lecture numérique - Usages - Debian - projet Ulule - éditions Eyrolles


L'édition numérique n'a pas pour seul avantage d'alléger les sacs, elle permet également de diffuser le savoir d'une manière plus libre, débarrassée des impératifs matériels. Raphaël Hertzog et Roland Mas sont des développeurs du système d'exploitation libre Debian, et auteurs d'un ouvrage, publié aux éditions Eyrolles, qui offre des conseils pour prendre en main l'outil. Ils ont décidé de rendre sa version électronique libre d'accès et de partage sur le Web, via un financement participatif sur Ulule.

 

 

<

>

Les versions française et anglaise du manuel
 
 

Le système d'exploitation Debian est une alternative ouverte, et donc gratuite, aux Windows et autres iOS auxquels nos ordinateurs sont trop souvent habitués. Raphaël Hertzog et Roland Mas, développeurs Debian, ont publié un manuel à destination de tous ceux qui désirent utiliser cette technologie, chez l'éditeur Eyrolles.

 

« Dans cette communauté, nous défendons les valeurs du logiciel libre et nous n'hésitons pas à appliquer ces mêmes valeurs sur les livres et la documentation » explique Raphaël Hertzog, contacté par mail. La raison pour laquelle le duo a lancé un projet Ulule, Libérons le cahier Debian, qui vise à réunir 15.000 € pour pouvoir diffuser la version électronique du livre en accès libre sur Internet.

 

L'opération a été mise en place avec les éditions Eyrolles, propriétaires des droits d'exploitation sur le livre. Ce dernier constitue d'ailleurs un des best-sellers de la maison, d'après Hertzog, cela également pesé lors des discussions entre auteurs et éditeur. Néanmoins, l'expérience a déjà été tentée (et réussie) avec la version anglaise de l'ouvrage, également sur Ulule.

 

Sur le montant demandé, les auteurs se montrent transparents, directement sur la page du projet :

Une fois la TVA, les frais Ulule, le coût des récompenses (hors livre), les frais d'expéditions enlevés, il va rester grosso modo 10 KEUR (10.000 €), en les partageant à moitié entre les auteurs et Eyrolles, ca fait 2500 EUR pour chaque auteur (sans compter les impôts et charges sociales qui vont grever ce montant) et 5000 EUR pour Eyrolles.
Et les auteurs ne craignent pas vraiment la cannibalisation tant redoutée : « Les revenus que l'on peut tirer via les donations, les ventes de livres papier ou l'impression à la demande, mais aussi les ventes d'ebook via Amazon ou Apple sont non-négligeables. On est loin d'atteindre le chiffre d'affaires d'un livre traditionnel, mais la marge revient quasi essentiellement aux auteurs, donc cela compense » souligne Raphaël Hertzog.
 
Poursuivre une exploitation parallèle
 
Quand bien même le titre est libéré, son exploitation ne s'arrête pas pour autant : il sera toujours vendu, probablement pour 9,99 €, sur le site d'Eyrolles et chez les autres revendeurs au format numérique, mais en accès libre sur les sites des auteurs. Parallèlement, Eyrolles continuera d'exploiter le livre au format papier. « Ce n'est pas la première fois qu'un contenu est disponible librement à côté d'une exploitation traditionnelle, nous l'avons bien sûr fait pour la biographie récemment rééditée de Richard Stallman [fondateur du mouvement du logiciel libre, NdR] » nous explique l'éditrice Muriel Shan Sei Fan.
 
Par ailleurs, la version de 2005 du manuel Debian est en accès libre, sous licence Creative Commons BY-NC-ND 2.0 FR, ce qui signifie que le nom de l'auteur doit être cité en cas de réutilisation du texte original, et que cette dernière doit être strictement non commerciale. Pour l'ouvrage proposé sur Ulule, les licences GPL-2+ et CC-BY-SA-3.0 (rendant l'utilisation commerciale possible) seront appliquées.
 
Si les éditions Eyrolles précisent que le tout relève encore d'un test, les auteurs sont visiblement enthousiastes : « L'ouverture nous permet d'avoir quelques contributions externes pour améliorer le livre et lui assurer une diffusion encore plus importante via d'autres traductions », assure Raphaël Hertzog.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.