Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Du numérique à la Saint-Patrick : de l'ebook chez Gill & Macmillan

Clément Solym - 06.03.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Gill & Macmillan - ebooks - Irlande


La maison d'édition irlandaise Gill & Macmillan, fondée en 1856, s'est convertie aux livres numériques en décembre dernier. L'une des plus grandes maisons d'édition d'Irelande abreuve désormais le catalogue Kindle avec ses parutions récentes ou plus anciennes. Aujourd'hui, 19 titres sont disponibles sur la plateforme d'Amazon, et les chiffres semblent suivre.

 

Gill & Macmillan commença en douceur sa conversion à la fin de l'année 2011, en mettant à la disposition des lecteurs 8 titres de son catalogue. Devant des chiffres plutôt accueillants, l'éditeur irlandais a décidé de poursuivre l'entreprise, et ce sont maintenant 19 ebooks Gill & Macmillan qui sont disponibles sur le Kindle Store. 

 

Il y en a qui vont en avoir besoin...

 

Cette nouvelle politique qui vise à investir les librairies numériques est une réponse au positionnement de l'éditeur concurrent Mercier Press, qui a vu ses chiffres d'affaires pour les ventes ebooks dépasser tous les pronostics en décembre dernier, avec « un taux de croissance de 152 % ».

 

Mercier Press, la plus ancienne maison d'édition indépendante d'Irlande, a salué d'un tweet des ventes en hausse pour les mois de décembre et de janvier : « Les ventes de janvier sont meilleures que celles de décembre. 72 % sur le marché américain, 17 % en Grande-Bretagne et 11 % en Europe. Une croissance remarquable. »

 

« Alors que l'Irlande et l'Europe semblent être à la traîne derrière les États-Unis pour l'adoption des ebooks, nous parvenons à maintenir une croissance constante. De solides réseaux de distribution et de promotion sont vitaux et nos ebooks sont désormais disponibles dans 50 libraires en ligne [...] ainsi que dans les librairies irlandaises » se félicite Mercier Press dans un communiqué.

 

Pour Gill & Macmillan, il s'agira donc de rattraper tout le retard accumulé... Il faut partir à point !