medias

Dyslexie : les appareils numériques, aide précieuse pour la lecture

Nicolas Gary - 20.09.2013

Lecture numérique - Usages - appareils numériques - dyslexie - lecture


Des scientifiques américains ont étudié le rapport de 103 élèves atteint de dyslexie, lisant sur un ouvrage papier et sur des lecteurs ebook. Leurs conclusions montreraient que pour certains lecteurs dyslexiques, les appareils numériques augmenteraient leur vitesse de lecture et la compréhension des textes. 

 

 

Une des expérimentations : moins de mots par lignes

 

 

La possibilité d'afficher du texte sur de courtes lignes, avec moins de mots aide manifestement les élèves à se concentrer sur chacun des mots, explique l'institut de recherche Plos One. Le responsable de l'étude, le Dr Matthew Schneps, du Science Education Center, situé à l'intérieur du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, explique à la BBC : « L'élément clef qui importe dans cette aide à la lecture, est que l'on affiche peu de mots par ligne. Nous pensons que cela pourrait s'appliquer au papier, sur un tableau ou sur n'importe quel appareil. »

 

De fait, l'ajustement textuel et la mise en page répondent aux besoins de certaines personnes dyslexiques, qui profitent des modifications de mises en page. « Si les gens ont du mal à lire, ils seront peut-être tentés de modifier le texte dans leur petit appareil, pour voir si le fait qu'il présente moins de mots peut les aider. » 

 

Au cours de leur étude, les chercheurs ont fait en sorte que s'affichent deux ou trois mots par lignes, en limitant le nombre de lettres à parcourir. La personnalisation de la présentation du texte est un réel atout par rapport à un livre papier dont la mise en page est fixée. L'étude montrerait simplement qu'il est possible d'améliorer les conditions de la lecture en modifiant - et en adaptant - le texte. 

 

 

 

 

La British Dyslexia Association, souligne que l'ensemble des fonctionnalités permettant de modifier la taille de la police, l'espacement et les modèles de police sont autant de solutions profitant aux personnes dyslexiques. « Ils peuvent aussi fournir instantanément des définitions de mots, avec des dictionnaires intégrés. » Et bien entendu, la fonction text-to-speech est une solution qui rend plus accessible encore les livres. De quoi effacer la stigmatisation dont sont victimes les personnes qui ne savent pas, ou pas bien lire. 

 

Les conclusions prolongent celles d'autres études, qui démontrent que des « ajustements relatifs à la simple présentation visuelle du texte, dans le cas présent, des lignes raccourcies, [...] peuvent faciliter la lecture pour ceux qui ont des problèmes, ou du moins, pour certains d'entre eux ». De nouvelles approches basées sur le formatage du texte seront abordées, assurent les chercheurs, qui placent dans les appareils de lecture, de grands espoirs.

 

L'intégralité de l'étude est à retrouver à cette adresse.