Easypress Technologies enfonce le Cloud auprès des éditeurs

Clément Solym - 04.10.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Easypress Technologies - HarperCollins UK


Les temps sont durs, sauf au-dessus des nuages, visiblement : Easypress Technologies, développeur de logiciels utiles aux activités éditoriales (mise en page, conversion, traitement des données...) vient de dévoiler son outil « Book Publishing in the Cloud ». Difficile de faire plus explicite, puisqu'il s'agit de centraliser toutes les tâches de l'édition sur un serveur dédié, permettant de gagner temps et argent...

 

CloudsClouds, karindalziel, CC BY 2.0

 

« 50 % d'économies directes et un temps de publication exceptionnellement réduit, aussi bien pour le papier que pour le numérique » : c'est évidemment le PDG d'Easypress Technologies, John McFarlane, qui présente ainsi les merveilles de la nouvelle offre de sa société. Toujours d'après McFarlane, les modifications sont simplifiées à l'extrême par le stockage dans les nuages, qui permet d'appliquer les modifications en temps réel sur un même fichier, accessible par un certain nombre d'utilisateurs.

 

Et HarperCollins UK a effectué le 1er pas, pour « réduire nos dépenses externes et multiplier nos bénéfices en terme de production interne », comme résume James Grave, directeur de la production au niveau mondial chez l'éditeur britannique. La signature du contrat, une semaine après le dévoilement de l'offre, montre en tout cas que les éditeurs sont intéressés par les nouvelles possibilités technologiques... ou bien qu'ils souhaitent réduire leurs dépenses.

 

Une démonstration sera proposée au public de la prochaine Foire du Livre de Francfort, mais Easypress semble surtout miser sur les économies potentielles : il est ainsi possible pour l'éditeur intéressé de calculer le nouveau prix que lui coûtera un livre mis au point dans les nuages. Easypress propose également EasyEPUB, un système qui permet de mettre au point un livre numérique « en quelques minutes », à partir d'InDesign ou Quark.

 

Avec un tel timing, ça vaut le coup de se précipiter...