Ebook : de la révolution à l'évolution

Clément Solym - 27.11.2011

Lecture numérique - Usages - lecture numérique - usages - créateurs


La révolution des livres numériques... Cette idée est tenace. Plus d'ailleurs pour assurer un titre fort à la presse que pour dévoiler une réalité. Le livre numérique est tout au mieux une évolution logique dans la dématérialisation globale de la culture. Et de notre environnement plus largement. Alors révolution...

 

L'iPod en son temps, fut présenté comme une révolution, de même que la voiture elle aussi, en son temps, ou l'électricité, le gaz dans les maisons, ou même le feu, si l'on remonte assez loin. En fait, le livre numérique découle de l'informatique, qui a pris une place dans nos vies considérables, depuis une vingtaine d'années.

 

On s'amuse à trouver maintenant sur la toile des gens qui vous racontent avoir été parmi les premiers connectés, comme si cette ancienneté leur donnait une quelconque valeur ajoutée. Si peu... L'iPod, donc, et quelques années plus tard, l'iPad. Et entre les deux, des centaines d'appareils, au succès notable ou non. 


 

Alors, pourquoi parler de révolution dans le livre ? Parce que depuis Gutenberg, on n'avait rien vu avancer ? Faut-il réellement s'en réjouir ? On ne sait que trop bien les multiples dangers qui existent à recourir au livre numérique : l'altération largement simlpifiée des documents - quoi de plus simple que de pirater un ebook ? Ou encore, le circuit fermé d'un Amazon, créant un écosystème étouffant, dans lequel le lecteur n'a pas d'autre choix que de sombrer.

 

On peut également parler de l'impossible anonymat dans les achats, parce qu'une carte de crédit vous trahit toujours. On peut justement évoquer la question des DRM, quoique cette dernière ne sera que temporaire, à plus vaste échelle...

 

Mais révolution, vraiment, non. Évolution, sûrement, mais pas révolution : d'abord, parce que la révolution, comme chacun le sait, c'est faire un tour complet, pour revenir au point de départ. Donc, non, même étymologiquement. Mais une évolution, oui. C'est que l'on sextasie trop souvent sur les machines à lire, et pas assez souvent sur les réalisations qu'elles permettent. 


La question, c'est tout de même de savoir quelles seront les oeuvres de demain ! Que feront les créateurs qui ont aujourd'hui 10 ou 15 ans, et qui auront l'idée d'oeuvres aujourd'hui inenvisagées ?

 

Le livre numérique est une chance. La profusion des offres, des modèles permet de profiter d'une certaine richesse. Et la découverte des oeuvres libres de droit, gratuitement accessibles, relève tout de même d'un incroyable accès à la culture. Car il suffit d'un ordinateur, pour ce faire. Evidemment, on souhaiterait que les lecteurs ebook passent à un tarif plus abordable encore, et tournent autour des 50 € - Amazon y est presque déjà. 

 

Mais après tout, avant que les baladeurs MP3 ne se généralisent complètement, il a fallu quelques années. Les premeirs possesseurs d'un iPod étaien regardés comme des bêtes étranges. 

 

Patience, donc. Mais surtout tolérance.