Ebook : HarperCollins France quitte la DRM Adobe et Numilog pour TEA et CARE

Clément Solym - 30.11.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - HarperCollins France - TEA ebooks éditeur - DRM Adobe Numilog


Le groupe HarperCollins France a décidé de confier la vente et lecture de livres numériques à la solution The Ebook Alternative. TEA deviendra ainsi le pourvoyeur technique pour les sites web et applications mobiles de l’éditeur. Ce partenariat se concrétisera à compter du printemps 2017.

 

 

 

Inaugurée en avril dernier, la filiale française du groupe HarperCollins est dirigée par Emmanuelle Bucco-Cancès. Le groupe est l’éditeur d’un catalogue de littérature générale sous le label HarperCollins et d’un catalogue de romance sous la marque Harlequin.

 

Harlequin a depuis longtemps diversifié ses formats en développant ses ventes d’ebooks, notamment sur son site de ventes directes dédié à la romance et via ses applications.

 

En faisant le choix de la solution TEA, la maison d’édition prend une place de choix parmi les clients que la startup a déjà convaincus : France Loisirs, Chapitre.com, Cultura, Decitre, Le Furet du Nord, Système U, Auchan, Cdiscount, le groupe Bayard et plusieurs librairies indépendantes.

 

Emmanuelle Bucco-Cancès, Directrice Générale de HarperCollins France explique : « Nous avons retenu TEA après une étude poussée des différentes solutions existantes. Au-delà de leurs compétences technologiques, le dynamisme et la réactivité de l’équipe nous ont convaincus que TEA était le partenaire qui pouvait nous accompagner dans nos futurs développements ».

 

En choisissant TEA, HarperCollins opte pour la mesure de protection CARE. La solution CARE – Content & Author Rights Environment – qui se base sur la spécification Readium LCP, élimine les contraintes habituelles d’ergonomie de la DRM, sans diminuer le niveau de protection pour l’éditeur. Depuis sa mise en production, il y a un an, CARE a démontré que son utilisation permettait de démultiplier le taux des ré-achats des consommateurs sur les fichiers protégés.

 

Pour Guillaume Decitre, Président de TEA, « Nous sommes heureux qu’une maison d’édition innovante telle qu’HarperCollins France rejoigne l’écosystème CARE et nous permette de contribuer à son développement sur le marché de l’ebook en France ».

 

Changement de politique commerciale complet

 

Pour mieux comprendre cette transition, il faut se souvenir que HarperCollins partageait avec le groupe Hachette Livre la société Harlequin. Quelques heures avant l’annonce de la création d’une filiale française par HarperCollins, on apprenait donc que le groupe français cédait sa participation – 50 %, détenus depuis 1985 – à l’Américain. 

 

Or, jusqu’à la fin de l’année 2016, HC France était lié au prestataire Numilog, qui endossait le rôle de prestataire technique : d’un côté les métadonnées envoyées aux libraires, de l’autre, la présence du DRM Adobe. En basculant sur TEA, HarperCollins France fait le choix d’un DRM plus léger, et tourné vers l’avenir. TEA devient alors l’entrepôt numérique de HC France – nécessité pour apposer la DRM CARE. Tout cela est donc opéré comme pour n’importe quel éditeur, à la différence que, cette fois, la maison vendra également ses livres numériques.

 

Outre ce passage de relais, c’est le développement d’une application librairie+lecture toujours avec CARE, qui sera confiée à TEA. Cette dernière disposera donc du système de synchronisation de lecture, toujours appréciable.